Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Photographie officielle des participants à la cérémonie d'ouverture de la première édition du Forum de Paris sur la Paix.
    Stephane Sby Balmy
  • Le Président français Emmanuel Macron prononce le discours d’introduction de la première édition du Forum de Paris sur la Paix devant Son Altesse l'Aga Khan et plus de 60 dirigeants mondiaux réunis à l'occasion de la cérémonie d'ouverture.
    AKDN / Cécile Genest
  • Son Altesse l'Aga Khan et les autres dirigeants mondiaux applaudissent la Chancelière allemande Angela Merkel alors qu'elle conclut son discours lors de la première édition du Forum de Paris sur la Paix.
    AKDN / Cécile Genest
  • Les dirigeants mondiaux réunis pour la cérémonie d'ouverture de la première édition du Forum de paris sur la Paix regardent tous vers le ciel alors qu'une photographie aérienne est prise pour commémorer cet événement historique.
    AKDN / Cécile Genest
  • Son Altesse l'Aga Khan salue le Ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov lors de la cérémonie d'ouverture de la première édition du Forum de Paris sur la Paix.
    AKDN / Cécile Genest
L'AKDN partenaire de la première édition du Forum de Paris sur la Paix

Paris, France, le 11 novembre 2018 - Son Altesse l'Aga Khan, fondateur et président du Réseau Aga Khan de développement (AKDN), s'est aujourd'hui joint à plus de 60 dirigeants mondiaux à l'occasion de la cérémonie d'ouverture de la première édition du Forum de Paris sur la Paix. Lancé à l'initiative du Président français Emmanuel Macron, le Forum est fondé sur le principe que la coopération internationale est essentielle pour relever les défis mondiaux et assurer une paix durable. Il a été créé à l'occasion du centenaire de l'Armistice, qui marque la fin de la Première Guerre mondiale.

« Je suis convaincu que l'une des conditions essentielles à la paix dans le monde d'aujourd'hui est un plus grand respect du pluralisme », a déclaré l'Aga Khan. « Sur une planète confrontée à la mondialisation, à la fragmentation sociale et aux conflits entre les peuples, le pluralisme et une société civile bien établie sont essentiels à la paix et au progrès humains. C'est la raison pour laquelle le Réseau Aga Khan de développement est ravi d'être partenaire du Forum de Paris sur la Paix. »

Plus tôt dans la journée, l'Aga Khan était invité par le Président français à un déjeuner organisé au Palais de l'Élysée pour tous les Chefs d'États et de gouvernements.

L'Aga Khan a souvent évoqué le besoin de reconnaître le pluralisme comme une valeur fondamentale de la société humaine, comme un ingrédient essentiel au développement d'un pays et comme une nécessité pour l'existence d'une société pacifique. La valorisation du pluralisme est donc un des objectifs de nombreux des programmes de l'AKDN tels que les systèmes d'irrigation rassemblant des communautés et des cultures diversifiées au Pakistan, les programmes inclusifs de lecture pour enfants au Kenya, les projets d'intégration des migrants à Lisbonne ou la réintroduction d'écoles de maïeutique en Afghanistan. L'objectif principal de l'AKDN est de cultiver des sociétés civiles prospères dans lesquelles chaque citoyen, indépendamment de ses différences culturelles, religieuses ou ethniques, peut exploiter son plein potentiel.

Pour plus d'informations sur l'AKDN, rendez-vous sur le site internet www.akdn.org ou envoyez un courriel à l'adresse info@akdn.org

NOTES

Fondé par Son Altesse l'Aga Khan, le Réseau Aga Khan de développement est un groupement d'agences privées, internationales et non confessionnelles qui œuvrent afin d'améliorer les conditions de vie et les perspectives d'avenir des populations vivant dans certaines régions du monde en développement. Les missions respectives des institutions du Réseau vont de la santé (par l'intermédiaire de plus de 200 établissements de santé, dont 13 hôpitaux) et de l'éducation (avec plus de 200 écoles), à l'architecture, au développement rural, à l'environnement construit et à la mise en valeur des entreprises privées. Ensemble, elles travaillent avec un objectif commun, celui de mettre en place des institutions et des programmes capables de relever les défis du changement social, économique et culturel de manière continue. Le Réseau œuvre dans 30 pays à travers le monde et emploie environ 80 000 personnes, dont la majorité se situe dans les pays en développement. Chaque année, l'AKDN consacre environ 950 millions de dollars aux activités de développement à but non lucratif. Les agences de l'AKDN mettent en place leurs programmes sans distinction dorigine, de sexe ou de confession.