Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Jamal Khan, responsable bénévole d’un système d’alerte précoce anti-inondations à Sherqilla. L’AKAH installe des systèmes d’alerte précoce et des stations météorologiques communautaires dans les régions les plus vulnérables du globe.
    AKAH
L’Agence Aga Khan pour l’habitat remporte la médaille d’or des Prix Mondiaux de l’Habitat

Islamabad, Pakistan, le 3 décembre 2020 - Aujourd’hui, l’Agence Aga Khan pour l’habitat (AKAH) a remporté la médaille d’or des Prix Mondiaux de l’Habitat 2020 pour son projet « Intégration des connaissances et des technologies pour des habitats plus sûrs ».

L’AKAH est la première agence à avoir introduit le principe des évaluations des dangers, de la vulnérabilité et des risques (HVRA) dans le pays, une approche qui combine données scientifiques, technologies et connaissances locales dans les processus de gestion des risques de catastrophe et de planification et développement durables des habitats.

Le prince Rahim Aga Khan, président du Comité du Réseau Aga Khan de développement (AKDN) pour l’environnement et le climat, s’est exprimé sur l’importance de ce travail : « Depuis des dizaines d’années, l’AKDN travaille auprès des communautés vulnérables afin d’améliorer leur qualité de vie et de réduire les risques de catastrophe auxquels elles font face. Aujourd’hui, dans le contexte de la crise climatique, il est plus que jamais urgent de comprendre et d’atténuer ces risques. Ce n’est qu’en aidant ces communautés à s’adapter et à se développer malgré leur environnement souvent précaire que nous pouvons espérer atténuer les effets du changement climatique. »

Lors de la désignation des lauréats, Maimunah Mohd Sharif, directrice exécutive du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat), a déclaré : « ONU-Habitat salue l’approche communautaire d’intégration des connaissances locales dans les processus de planification et de gestion des risques du projet de l’Agence Aga Khan pour l’habitat. Il est essentiel de placer les personnes au cœur des mécanismes d’élaboration, de création et de mise en place d’outils, de politiques et de programmes, et nous sommes heureux de constater que l’AKAH travaille en ce sens. »

Leilani Farha, membre du jury, directrice de The Shift et ancienne rapporteuse spéciale des Nations Unies sur le logement convenable, a quant à elle déclaré : « Ce projet mené par l’Agence Aga Khan pour l’habitat, Pakistan vient intégrer la notion des droits de l’homme dans les politiques d’adaptation au changement climatique. Il combine à cet effet connaissances locales, implication communautaire et avancées technologiques afin d’aider les communautés à devenir plus résilientes et durables et de leur permettre de vivre dans la dignité, la sécurité et la paix malgré les menaces croissantes des catastrophes climatiques. »

akah-pakistan-verification_of_h_r_maps-r.jpg

Les experts techniques de l’AKAH réalisent des évaluations des dangers, de la vulnérabilité et des risques à l’aide d’images satellites et de systèmes d’information géographique (SIG), mais aussi grâce à des évaluations participatives menées directement sur le terrain. L’Agence s’efforce d’aider les communautés concernées à comprendre, cartographier et planifier les risques auxquels elles sont confrontées.
Copyright: 
AKAH

Le projet de l’AKAH a pour objectif d’évaluer les dangers, de cartographier les risques, de déterminer les zones résidentielles et d’intérêt économique et d’élaborer des plans de gestion des risques de catastrophe et de développement de l’habitat. Il s’appuie pour ce faire sur une combinaison de connaissances locales et de données scientifiques. Ainsi, en plus d’utiliser des systèmes de télédétection et d’information géographique et des outils de calcul des risques, les géologues de l’Agence mettent en œuvre une approche d’évaluation participative des risques et recueillent les connaissances locales afin d’élaborer des plans pour développer des habitats plus sûrs.

Nawab Ali Khan, directeur de l’Agence Aga Khan pour l’habitat, Pakistan, a déclaré : « Gagner la médaille d’or est un honneur pour l’AKAH. Cette distinction nous encourage à redoubler d’efforts pour bâtir des communautés et des habitats plus sûrs. L’AKAH souhaite remercier les communautés et les volontaires auprès desquels elle travaille pour leur confiance et leur engagement, mais également ses donateurs et partenaires locaux et internationaux qui croient en son travail d’intégration de la planification et de la préparation aux situations d’urgence et de la planification de l’habitat dans les mesures d’adaptation au changement climatique au Pakistan. »

Forte d’une solide expérience en matière de cartographie et de suivi des risques et de planification du développement, l’AKAH, Pakistan a, à ce jour, mené des HVRA dans près de 800 zones d’habitation où vivent au total plus d’un million de personnes. L’Agence a fourni un appui technique à plus de 20 000 ménages pour les aider à améliorer la sécurité et le rendement énergétique de leurs logements et a construit plus de 4 000 hébergements d’urgence pour des déplacés internes. L’AKAH a également organisé des formations sur la gestion communautaire des risques de catastrophe à travers tout le Pakistan pour plus de 50 000 volontaires, qui sont déjà intervenus dans le cadre de plus de 200 catastrophes.

Onno Rühl, directeur général de l’Agence Aga Khan pour l’habitat, s’est également exprimé à l’occasion de la réception de cette médaille : « Notre mission est de permettre aux communautés vivant en première ligne du changement climatique de ne pas seulement survivre, mais également de se développer, et ce malgré les risques croissants auxquels elles font face. Grâce à notre approche qui combine implication communautaire et données scientifiques, nous aidons les communautés visées à comprendre et à gérer les risques auxquels elles font face afin qu’elles puissent se bâtir un avenir meilleur. Nous sommes très heureux d’avoir été honorés à l’occasion des Prix Mondiaux de l’Habitat 2020 et sommes fiers de mettre en lumière des solutions qui aident les communautés vulnérables à s’adapter aux risques climatiques. »

akah-pakistan-immit_school_extension-r.jpg

Extension et aménagement parasismique du Lycée Diamond Jubilee d’Immit. Les données relevées au cours des HVRA menées sur les zones à risque et les zones sûres sont utilisées pour renforcer, protéger et relocaliser les infrastructures essentielles. Grâce à ces initiatives, plus de 100 écoles, centres de santé et édifices communautaires ont été sécurisés et construits dans des zones plus sûres.
Copyright: 
AKAH

Pour tout complément d’information, veuillez contacter :

Trushna Torche
info@akdn.org

NOTES

World Habitat est une organisation internationale qui s’efforce d’identifier, de soutenir, de partager et de distinguer des projets liés à l’habitat qui peuvent avoir un « impact positif sur des personnes, familles et communautés ». Pour l’organisation, l’habitat est un droit de base. Les Prix Mondiaux de l’Habitat, organisés en partenariat avec ONU-Habitat, « récompensent et mettent en lumière des projets et programmes de logement innovants, remarquables et parfois révolutionnaires venant des quatre coins du monde ». Pour tout complément d’information, veuillez consulter : https://world-habitat.org/

L’Agence Aga Khan pour l’habitat (AKAH) œuvre pour que les personnes auprès desquelles elle travaille vivent dans des environnements physiques aussi protégés que possible des effets du changement climatique et des catastrophes naturelles et les aide à se préparer et à intervenir en cas de catastrophe. Au-delà de l’aspect sécuritaire, l’AKAH s’assure que ces personnes puissent accéder à des services leur offrant de meilleures perspectives et une meilleure qualité de vie. Créée en 2016, l’AKAH regroupe les activités de plusieurs agences et programmes de l’AKDN travaillant dans le domaine du logement, de l’habitat et de la préparation et de l’intervention en cas de catastrophe depuis les années 1990 en Asie du Sud et en Asie centrale : Focus Assistance Humanitaire (FOCUS), les Services Aga Khan pour l’aménagement et la construction (AKPBS) et l’Initiative pour la gestion du risque de catastrophes.