Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • L’Agence Aga Khan pour l’habitat et le gouvernement du Gilgit-Baltistan ont annoncé le lancement d’un projet de 4,2 millions de dollars dont le but sera de planter 50 millions d’arbres pour lutter contre le changement climatique et les catastrophes naturelles.
    AKDN / Christopher Wilton-Steer
L’Agence Aga Khan pour l’habitat et le gouvernement du Gilgit-Baltistan s’associent pour lutter contre le changement climatique et les catastrophes naturelles

Islamabad, Pakistan, le 6 octobre 2020 - L’Agence Aga Khan pour l’habitat, Pakistan (AKAH Pakistan) et le gouvernement du Gilgit-Baltistan ont annoncé le lancement d’un projet de 4,2 millions de dollars dont le but sera de planter 50 millions d’arbres dans toute la région pour lutter contre le changement climatique et les catastrophes naturelles.

Le Pakistan fait partie des 10 pays les plus touchés par les catastrophes climatiques au cours des 20 dernières années. Dans le pays, les régions de montagne telles que le Gilgit-Baltistan sont particulièrement vulnérables face aux catastrophes naturelles comme les inondations, les coulées de boue, les glissements de terrain et les vidanges brutales de lacs glaciaires. Par la plantation d’arbres, ce projet contribuera à absorber le carbone et à stabiliser les sols et les pentes dans les régions les plus à risque et donc à y réduire les effets du changement climatique et les risques de catastrophes. Appuyé par une subvention de 537 000 dollars accordée par le Fonds Prince Sadruddin Aga Khan pour l’environnement, le gouvernement du Gilgit-Baltistan contribuera à hauteur de 4,2 millions de dollars à ce projet de quatre ans.

Le département des forêts, de la faune et de l’environnement du gouvernement du Gilgit-Baltistan sera chargé de planter les 50 millions d’arbres sur 300 sites avec le soutien technique de l’AKAH. L’AKAH s’appuiera sur sa méthodologie d’évaluation des dangers, de la vulnérabilité et des risques afin d’identifier les sites les plus à risque et les pentes dont la stabilité pourrait être renforcée par la plantation d’arbres, en particulier le long des routes et des infrastructures essentielles. Forte d’une vaste expérience dans la construction de systèmes d’approvisionnement en eau pour des centaines de villages à travers toute la région, l’AKAH apportera également son soutien technique lors des phases de mise en place ou de développement des infrastructures et des pompes alimentées à l’énergie solaire qui assureront l’irrigation des plantations.

M. Shahid Zaman, secrétaire au département des forêts, de la faune et de l’environnement, s’est prononcé au sujet de ce partenariat : « nous sommes heureux que l’AKAH nous apporte un soutien technique dans la mise en œuvre de ce projet très important à l’échelle internationale pour l’atténuation du changement climatique. Le gouvernement du Gilgit-Baltistan souhaite également remercier le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) pour son travail en faveur du développement de la région. Les initiatives de l’AKAH Pakistan visant à fournir une eau potable, construire des infrastructures résistantes et accroître les capacités de préparation et d’intervention des communautés face au changement climatique ont déjà entraîné de nombreuses améliorations dans notre région. Nous nous attendons donc à ce que ce partenariat ait un impact considérable. »

Nawab Ali Khan, directeur de l’AKAH Pakistan, a quant à lui déclaré : « l’AKAH Pakistan est heureuse de s’associer au département des forêts, de la faune et de l’environnement sur ce projet qui s’inscrit directement dans le cadre des objectifs de lutte contre le changement climatique de l’AKDN et de la vision du gouvernement de faire du Pakistan un pays plus écologique. »

akah-pakistan-img_4336r.jpg

Des représentants de l’AKAH Pakistan et du département des forêts, de la faune et de l’environnement du gouvernement du Gilgit-Baltistan ont planté des arbres pour marquer le lancement d’un projet de plantation de 50 millions d’arbres dont le but sera de lutter contre le changement climatique et les catastrophes naturelles dans la région.
Copyright: 
AKAH
 

Pour tout complément d’information, veuillez contacter :

Mehar Aftab Salma 
Courriel : mehar.aftab@akdn.org

NOTE

L’Agence Aga Khan pour l’habitat (AKAH) œuvre pour que les personnes auprès desquelles elle travaille vivent dans des environnements physiques aussi protégés que possible des effets du changement climatique et des catastrophes naturelles, que les habitants des zones à haut risque soient capables de se préparer et d’intervenir en cas de catastrophe et que ces milieux leur permettent d’accéder à des services essentiels leur offrant de meilleures perspectives et une meilleure qualité de vie. L’AKAH a pour but d’aider les communautés les plus touchées par le changement climatique, notamment dans les hauts plateaux montagneux et les centres urbains, à s’adapter et à prospérer en leur construisant des habitats résistants et en leur permettant de réduire leurs émissions. Créée en 2015, l’AKAH regroupe les capacités de plusieurs agences et programmes de l’AKDN actifs depuis les années 1990 en Asie du Sud et en Asie centrale : Focus Assistance Humanitaire (FOCUS), les Services Aga Khan pour l’aménagement et la construction (AKPBS), l’Initiative pour la gestion du risque de catastrophes (DRMI) et le Fonds Prince Sadruddin Aga Khan pour l’environnement (PSAKFE). L’AKAH travaille en Afghanistan, au Tadjikistan, en Syrie, au Pakistan et en Inde.