Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Dans les régions rurales d’Afghanistan, plus d’un millier de jeunes femmes et hommes ont suivi une formation professionnelle adaptée au marché dans 14 secteurs différents, dont la construction, les services, l’apiculture, l’artisanat et l’agriculture. Quelque 75 % de ces apprentis ont trouvé un emploi ou ont créé leur propre entreprise.
    AKDN / Farzana Wahidy
  • Le pont de Vanj, qui relie l’Afghanistan au Tadjikistan, fait partie des cinq ponts construits dans le cadre de la stratégie de développement transfrontalier multisectoriel du Réseau Aga Khan de développement.
    AKDN / Christopher Wilton-Steer
  • Les interventions qui seront menées sur la Citadelle de Bala Hissar garantiront la postérité de ce site historique, qui compte parmi les plus importants du pays.
    Aga Khan Cultural Services, Afghanistan
L’Aga Khan réaffirme son engagement en faveur du peuple afghan et d’un Afghanistan pacifique et pluraliste

Genève, Suisse, le 24 novembre 2020 - Aujourd’hui, Son Altesse l’Aga Khan a réaffirmé son engagement historique en faveur d’un Afghanistan pacifique et pluraliste au nom de l’imamat ismaili et du Réseau Aga Khan de développement (AKDN). 

Dans un discours prononcé en son nom par Sheherazade Hirji, représentante diplomatique de l’AKDN en Afghanistan, lors de la Conférence virtuelle sur l’Afghanistan de 2020, Son Altesse l’Aga Khan, 49e imam héréditaire des musulmans chiites ismailis et fondateur et président de l’AKDN, a déclaré que le pays étant au seuil d’une nouvelle période de transition, il aurait besoin de la contribution de tous ses concitoyens pour faire face aux défis qu’entraînent l’augmentation de la pauvreté, le dérèglement climatique et l’impitoyable pandémie de COVID-19.

« Il faudra fédérer l’ensemble de leurs talents, mais également améliorer l’éducation, les connaissances et les initiatives privées, afin de bâtir un avenir inclusif qui ouvrira de nombreuses possibilités pour les Afghans. À cet effet, l’AKDN est, et restera, un partenaire loyal de l’Afghanistan », a déclaré l’Aga Khan, soulignant que le Réseau poursuivra l’ensemble de ses activités dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de la restauration culturelle et du développement économique.

« Au cours de ses 25 années de travail en Afghanistan, l’AKDN s’est laissé guider par la conviction profonde que la clé de l’avenir du pays se cache derrière une société civile dynamique, méritocratique et pluraliste - derrière le peuple afghan et les organes institutionnels qui contribuent à l’intérêt général », a-t-il ajouté.

Cette année, la conférence est organisée en ligne les 23 et 24 novembre 2020 par les gouvernements afghan et finlandais et les Nations Unies. Plus de 70 pays, organisations internationales et agences participent à l’événement, qui s’appuie sur les précédentes conférences organisées à Bruxelles en 2016 et à Tokyo en 2012. L’objectif de la conférence de cette année est d’encourager le gouvernement afghan et la communauté internationale à œuvrer conjointement à la réalisation de plusieurs objectifs de développement pour la période 2021-2024.

L’AKDN était également représenté à l’occasion de deux autres événements organisés en marge de la conférence. 

Le 23 novembre, lors d’une table ronde portant sur les priorités économiques de l’Afghanistan et l’efficacité de l’aide déployée dans le pays, Michael Kocher, directeur général de la Fondation Aga Khan (AKF), est revenu sur l’expérience de l’agence, qui fut l’un des premiers investisseurs du pays, sur quatre composantes essentielles qui pourraient aider le pays, notamment les jeunes, à appréhender l’avenir sereinement : investissement dans la connectivité, développement multi-secteurs, cohérence institutionnelle et renforcement du capital humain.

akf-afghanistan-170806-r.jpg

L’AKDN s’efforce de mettre sur pied des entreprises viables dans les petits villages comme dans les grandes villes du pays et propose à cet effet des formations dans les domaines de la construction, des services, de l’apiculture, de l’artisanat et de l’agriculture. Quelque 75 % des apprentis ainsi formés ont trouvé un emploi ou ont créé leur propre entreprise.
Copyright: 
AKDN / Farzana Wahidy

Plus tôt dans la semaine, à l’occasion d’un autre événement intitulé « Support to Peace and Prosperity through Public-Private Partnerships in Key Infrastructure Investments » (Encourager la paix et la prospérité par la mise en place de partenariats public-privé en vue d’investir dans les infrastructures essentielles) organisé par l’Union européenne et la Banque asiatique de développement, M. Daler Jumaev, président de Badakhshon Energy, a quant à lui partagé l’expérience de l’AKDN dans la mise en place de partenariats public-privé réussis avec succès et évoqué le rôle de ces partenariats dans la protection de la paix et de la prospérité. 

L’AKDN a commencé à œuvrer en Afghanistan en 1996 avec une initiative de distribution d’aide alimentaire pendant la guerre civile qui ravageait le pays. Depuis 2002, le Réseau et ses partenaires ont dépensé plus d’un milliard de dollars afin de contribuer au développement du pays. Son approche intégrée combine des apports économiques, sociaux et culturels. Ses projets économiques s’étendent à plus de 240 villes et villages à travers les 34 provinces du pays, tandis que ses activités de développement social et ses opérations humanitaires couvrent directement huit provinces, ainsi que 19 autres provinces par le biais de consortiums et de partenariats, en faveur d’environ quatre millions de personnes. Il gère également l’offre de soins de santé pour la province de Bâmiyân et la région du Badakhchan dans le cadre du projet Sehatmandi. Ses programmes culturels, mis en œuvre à Kaboul, Hérat, Balkh et dans le Badakhchan, ont permis la restauration de plus de 150 sites patrimoniaux. 

Au fil des années, l’AKDN a renforcé son engagement dans le pays par la mise en place de partenariats officiels avec le gouvernement afghan, le déblocage d’importants investissements conjoints dans des entreprises nationales et la mise en œuvre de programmes de développement nationaux et régionaux en partenariat avec des acteurs internationaux et des donateurs.

Pour tout complément d’information, veuillez contacter :

Sona Kamjo
Responsable communication
Courriel : sona.kamjo@akdn.org
L’AKDN en Afghanistan

Conférence sur l’Afghanistan 2020
https://um.fi/afghanistan-conference-2020