Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • La Diamond Trust Bank (DTB) fournit des solutions financières novatrices aux PME.
    DTB
La DTB reçoit 50 millions de dollars de l’IFC pour aider les PME face au COVID-19

Nairobi, Kenya, le 12 août 2020 - La Diamond Trust Bank Kenya Limited (DTB) vient de signer un accord de prêt de 50 millions de dollars avec la Société financière internationale (IFC), une entité du groupe de la Banque mondiale, afin d’aider ses emprunteurs qui ont été touchés par la pandémie de COVID-19 et plus particulièrement les petites et moyennes entreprises (PME).

Ces fonds sont débloqués au travers du dispositif d’exécution rapide déployé par l’IFC face au COVID-19. Lancé au mois de mars pour protéger les emplois et soutenir les entreprises par le prêt de fonds de roulement et de capitaux commerciaux, ce dispositif de huit milliards de dollars intervient dans un contexte où les économies font face à des difficultés en raison de la pandémie.

Nasim Devji, PDG du groupe et directrice exécutive de la DTB, s’est exprimée à ce sujet : « En tant que banque dédiée aux PME, nous avons conscience que ces entreprises sont les plus touchées par la pandémie. Ce dispositif nous permettra de les aider à faire face à leurs problèmes de trésorerie, un enjeu majeur pour ces structures qui ont besoin d’accéder facilement et rapidement à des liquidités. »

En avril, la Banque centrale du Kenya déclarait que les PME avaient davantage souffert de la pandémie de COVID-19 que les grandes entreprises, en partie en raison de leurs difficultés à accéder à des capitaux. Dans sa dernière mise à jour économique sur la situation du Kenya, la Banque mondiale prévoit une chute du produit intérieur brut du pays plus tard dans l’année en raison des retombées négatives de la pandémie et souligne la nécessité de soutenir les petites entreprises du pays.

« Nous préconisons aux PME qui nous empruntent d’avoir recours à ce dispositif pour assurer leur survie en ces temps difficiles et restons engagés en faveur de leur développement », a ajouté Mme Devji.

Manuel Moses, directeur de l’IFC pour le Kenya, a quant à lui déclaré : « Le partenariat entre l’IFC et la DTB au Kenya s’inscrit dans notre stratégie visant à aider les entreprises kenyanes à faire face aux impacts du COVID-19 pour qu’elles continuent de fournir les biens et services essentiels et maintiennent leurs emplois. L’IFC reste engagée à aider les pays africains à surmonter les obstacles inédits qu’entraîne ce virus et à accélérer le processus de reprise. »

Sur les huit milliards de dollars de son dispositif, l’IFC a affecté deux milliards à son Programme de solutions d’optimisation des besoins de fonds de roulement afin de fournir des fonds aux banques des marchés émergents pour qu’elles puissent à leur tour aider les entreprises à optimiser leurs besoins de fonds de roulement.

Le dispositif déployé par l’IFC face à la pandémie de COVID-19 lui permettra d’aider ses clients des secteurs des infrastructures, de la finance, de la manufacture, de l’agriculture, de la santé et d’autres secteurs vulnérables face à la crise sanitaire.

NOTES

La Diamond Trust Bank Kenya Limited (DTB) est une banque régionale de premier plan cotée à la bourse de Nairobi (NSE). Filiale du Réseau Aga Khan de développement (AKDN), la DTB est présente en Afrique de l’Est depuis 75 ans. Son travail auprès des petites et moyennes entreprises et son engagement à améliorer ses services au travers de solutions numériques novatrices ont été le moteur de sa croissance ces dernières années. La DTB fait partie des 100 meilleures banques et des 250 meilleures entreprises d’Afrique. Pour tout complément d’information, veuillez envoyer un courriel à l’adresse : mkt@dtbafrica.com

La Société financière internationale (IFC), organisation sœur de la Banque mondiale et membre du groupe de la Banque mondiale, est la plus grande institution mondiale de développement axée sur le secteur privé dans les marchés émergents. Nous travaillons dans plus de 100 pays, en utilisant notre capital, notre expérience et notre influence pour créer des marchés et des perspectives dans les pays en développement. Au cours de l’exercice 2019, nous avons fourni plus de 19 milliards de dollars de financement à long terme aux pays en développement, exploitant ainsi le pouvoir du secteur privé pour mettre fin à l’extrême pauvreté et favoriser la prospérité partagée. Plus d’informations sur www.ifc.org.