Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Son Excellence le deuxième Vice-Président de l'Afghanistan Sarwar Danesh et la Princesse Zahra Aga Khan dévoilent une plaque lors de l'inauguration de l'Hôpital provincial de Bâmiyân
    AKDN / Muslim Khuram
  • Bibi Mah (28 ans), du district de Soghdar, promène son fils de deux ans, Hossein. Il est soigné pour une pneumonie à l'Hôpital de Bâmiyân, en Afghanistan.
    AKDN / Kiana Hayeri
Des soins de santé de niveau international pour la province afghane de Bâmiyân grâce à un nouvel hôpital

Bâmiyân, Afghanistan, le 24 avril 2017–  Son Excellence le deuxième Vice-Président de l'Afghanistan, Sarwar Danesh, et la Princesse Zahra Aga Khan ont inauguré aujourd'hui un hôpital de 22,8 millions de dollars destiné à la population de Bâmiyân.

L'établissement ultramoderne de 141 lits se concentre particulièrement sur les besoins des femmes et des enfants et représente un nouveau chapitre dans l’histoire de l'Hôpital provincial de Bâmiyân.

Lors de la cérémonie d'inauguration, le Vice-Président Danesh a déclaré : « J'espère sincèrement que ce nouvel hôpital, dont les installations ont été modernisées, sera un modèle pour les établissements de santé en Afghanistan et qu'il offrira des soins de santé essentiels à la population de Bâmiyân et des provinces voisines. »

Les Services de santé Aga Khan (AKHS) ont commencé à exploiter l'Hôpital de Bâmiyân en 2004. À cette époque, l'Hôpital ne disposait que de 35 lits, dont 15 sous une tente. Les équipes médicales peinaient à répondre aux besoins de la population.

Dans le cadre d'un partenariat public-privé avec le gouvernement afghan, les AKHS ont entrepris de moderniser l'Hôpital. L'ancien hôpital a ainsi été agrandi pour offrir une capacité de 100 lits, et de nouveaux équipements ont été installés. Le personnel a bénéficié d'une formation et un approvisionnement régulier en médicaments a été mis en place.

L'impact de cette modernisation est impressionnant : le nombre d'admissions est passé de 1 900 en 2004 à plus de 11 000 en 2016 ; le nombre de consultations de 43 000 à 175 000 ; le nombre de naissances de 100 à plus de 3 000 et le nombre d'opérations majeures de 150 à plus de 600.

« Je suis également très favorable à l'approche novatrice pour le pays que les AKHS mettront en place dans un futur proche à Bâmiyân et dans d'autres hôpitaux qu'ils soutiennent », a déclaré le Ministre afghan de la Santé publique, Son Excellence le Dr Feruzuddin Feroz. « L'idée consiste à établir des frais fixes pour les services de santé non essentiels, c'est-à-dire tous ceux qui ne font pas partie de l'ensemble des services de santé de base et de l'ensemble des services hospitaliers essentiels. Ces frais seront ensuite réinvestis dans les hôpitaux pour aider à en payer les coûts d'exploitation. »

En réponse au besoin évident d'installations adaptées, le gouvernement de la province de Bâmiyân a mis à disposition un terrain de 2,6 hectares en périphérie de la ville. Le nouvel hôpital a été construit par lAgence Aga Khan pour lhabitat (AKAH), spécialisée dans les constructions écologiques et parasismiques. Plus de la moitié de l'énergie consommée par l'établissement provient de panneaux solaires situés sur une colline derrière l'hôpital.

Le Gouverneur de la province de Bâmiyân, Son Excellence Mohammad Tahir Zahir, a fait remarquer que les AKHS n'ont cessé de moderniser l'Hôpital depuis 2004, et que ce dernier était désormais « un hôpital à la pointe de la technologie ». Il a poursuivi en suggérant de « faire de cet hôpital un hôpital régional offrant ses services à cinq autres provinces ».  

La construction du nouvel hôpital a été financée par le gouvernement du Canada à hauteur de 17 millions de dollars (américains), la Fondation Aga Khan Canada (AKFC) à hauteur de 3,2 millions de dollars (américains) et le gouvernement français à hauteur de 2,3 millions de dollars (américains). Le coût de l'exploitation de l'hôpital continue d'être principalement financé par les AKHS. Ce financement représente plus de 15 millions de dollars depuis 2004.

 « Je sais que vous partagez tous la conviction profonde du Canada selon laquelle l'accès à des soins de santé de qualité pour tous les citoyens de ce vaste pays qu'est l'Afghanistan est l'un des éléments les plus importants pour un avenir meilleur », a déclaré l'Ambassadeur du Canada, Son Excellence Kenneth Neufeld. « Nous avons devant nous un modèle de soins de santé durables et de qualité qui peut offrir des solutions de santé de premier ordre aux régions éloignées et aux segments mal desservis de la population.  Je sais aussi que vous partagez le fort engagement du Canada à faire en sorte que les droits des femmes et des enfants à accéder équitablement aux soins de santé soient respectés. »

« La France est fière d'être partenaire d'une telle réalisation », a déclaré Son Excellence l'Ambassadeur de France, M. François Richier.  « Je suis convaincu que l'Hôpital provincial de Bâmiyân contribuera fortement au bien-être et à l'avenir des habitants de la ville et de la province. »

Le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) est actif dans la province de Bâmiyân depuis 2003. La modernisation de l'hôpital s'inscrit dans le cadre de l’importante contribution de l'AKDN à l'amélioration des services de santé en Afghanistan. Cette contribution comprend la modernisation d'établissements de santé, la formation d'infirmières, de sages-femmes et de médecins, et un appui plus large à la prestation de services de santé de qualité et à la reconstruction de l'infrastructure sanitaire du pays.

L'Hôpital provincial de Bâmiyân et l'Hôpital provincial de Faizabad au Badakhchan (également géré par les AKHS) sont les seuls hôpitaux provinciaux du pays à avoir reçu la certification ISO-9001. LInstitut médical français pour la Mère et lEnfant (IMFE) de Kaboul est géré par lUniversité Aga Khan (AKU) et a été créé dans le cadre d'un partenariat public-privé avec les gouvernements français et afghan, l'AKDN et l'ONG française La Chaîne de L'Espoir.

Plus tôt dans la journée, la Princesse Zahra Aga Khan a rencontré Son Excellence le Président Ashraf Ghani et Son Excellence la Première Dame Rula Ghani, Son Excellence le Chef de l'exécutif le Dr Abdullah Abdullah, Son Excellence le deuxième Vice-Président Sarwar Danesh et Son Excellence le Gouverneur de Bâmiyân Mohammad Tahir Zahir.

Depuis le début du siècle, l'AKDN est engagé dans la reconstruction de l'Afghanistan et a consacré près d'un milliard de dollars au développement du pays.

La Princesse Zahra a précisé que « grâce à des investissements dans le secteur privé comme les télécommunications, l'hôtellerie, le tourisme et la microfinance, mais aussi à des investissements parallèles dans le secteur social et culturel, comprenant notamment le renforcement des systèmes de santé ; une meilleure formation des professionnels de la santé par le biais de l'enseignement médical postdoctoral et à la mise en place d'un diplôme d'infirmière à l'AKU ; l'enseignement primaire, secondaire et des programmes d'alphabétisation destinés aux adultes ; la facilitation des organisations communautaires villageoises ; la restauration des jardins de Bagh-e Babur et de l'environnement urbain qui l'entoure, l'AKDN cherche à cadrer et influencer les différentes dimensions de la vie humaine pour qu'ensemble, ils tracent la voie de la croissance tout en construisant une protection sociale. »

Pour tout complément dinformation, veuillez contacter :

Malohat Shoinbodova
Conseillère en communications
AKDN Afghanistan
malohat.shoinbodova@akdn.org
+93798656562

NOTES

Les Services de santé Aga Khan (AKHS) en Afghanistan sont un partenaire actif du Ministère de la Santé publique (MoPH) dans la mise en œuvre de l'ensemble des services de santé de base et de l'ensemble des services hospitaliers essentiels. Grâce à ses activités, les AKHS fournissent des services de santé et hospitaliers de base à plus de 1,6 million de personnes dans certains des districts les plus reculés et les plus inaccessibles d'Afghanistan, dans les provinces du Badakhchan, de Baghlân et de Bâmiyân. Les AKHS collaborent également avec le gouvernement afghan pour développer et maintenir des ressources humaines qualifiées en santé dans tous les domaines des soins de santé, en offrant une formation continue aux médecins, aux infirmières, aux professionnels de la santé et aux administrateurs, ainsi que des conseils techniques et un soutien sur les politiques de santé, les normes en soins infirmiers et la formation des sages-femmes.