Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • « L’Université a joué un rôle déterminant à de nombreux égards, elle a conseillé plusieurs gouvernements nationaux, formé le personnel médical du secteur public, travaillé de pair avec de nombreux enseignants et écoles, collaboré avec divers médias et journalistes pour sensibiliser de nombreuses communautés et fait tout son possible pour traiter les patients et sauver un maximum de vies », a déclaré Son Altesse l’Aga Khan.
    AKDN / Cécile Genest
Cérémonie internationale virtuelle de remise des diplômes de l’Université Aga Khan

Le 22 mai 2021 - La toute première cérémonie internationale de remise des diplômes de l’Université Aga Khan (AKU) a été diffusée en direct et en ligne aujourd’hui. Au total, 667 étudiants répartis sur trois continents ont reçu leur diplôme et écouté les discours de Son Altesse l’Aga Khan, de l’invitée d’honneur Melinda French Gates et du président de l’Université Firoz Rasul.

Son Altesse l’Aga Khan, fondateur et chancelier de l’AKU, n’a pas caché sa fierté en évoquant les contributions de l’institution en faveur de la lutte contre la pandémie de COVID-19 et a salué le courage et la résilience de ses professeurs, de son personnel et de ses étudiants. Il a ainsi félicité les étudiants pakistanais, kenyans, tanzaniens, ougandais et britanniques d’avoir choisi « d’œuvrer au service de l’humanité ».

« L’Université a joué un rôle déterminant à de nombreux égards, elle a conseillé plusieurs gouvernements nationaux, formé le personnel médical du secteur public, travaillé de pair avec de nombreux enseignants et écoles, collaboré avec divers médias et journalistes pour sensibiliser de nombreuses communautés et fait tout son possible pour traiter les patients et sauver un maximum de vies », a déclaré l’Aga Khan. Il a également mentionné le rôle des chercheurs de l’AKU, qui ont contribué à détecter les nouveaux variants du coronavirus, à évaluer la sécurité et l’efficacité des vaccins, et à élaborer des thérapies contre la COVID-19.

Melinda French Gates, coprésidente et membre du conseil d’administration de la Fondation Bill & Melinda Gates, a félicité l’Université qui, selon elle, joue un rôle de premier plan dans l’amélioration de la santé et l’autonomisation des femmes, et s’est montrée confiante en l’avenir des diplômés.

« L’Université Aga Khan est non seulement une institution d’envergure planétaire, mais également une force transformatrice pour la santé publique et la santé des femmes », a-t-elle déclaré. « Nous sommes fiers du partenariat que nous entretenons avec l’AKU depuis tant d’années. »

« Vous qui recevez votre diplôme aujourd’hui, vous vous apprêtez à intégrer un groupe remarquable de femmes et d’hommes qui contribuent à améliorer la qualité de vie tout autour du monde », a-t-elle poursuivi. « Et croyez-moi, le monde a plus que besoin de votre énergie et de vos compétences. »

La Fondation Gates et le Réseau Aga Khan de développement (AKDN), dont fait partie l’AKU, collaborent en Afghanistan, au Pakistan, en Inde et en Afrique de l’Est afin d’améliorer la santé des populations, d’accélérer le développement économique et de créer des perspectives pour les femmes et les filles. À ce jour, la Fondation a investi environ 90 millions de dollars afin de financer les recherches et d’autres projets de l’AKU dans plusieurs secteurs, dont la santé maternelle et infantile, les maladies infectieuses, la malnutrition et la lutte contre la COVID-19. Son Altesse l’Aga Khan a remercié Melinda French Gates et la Fondation Melinda Gates pour leur soutien en faveur de l’AKU et a salué leur « rôle déterminant et novateur » dans la lutte contre la pandémie, l’amélioration de la santé à travers le monde et la promotion de l’égalité des genres.

Le président Firoz Rasul a quant à lui rappelé aux diplômés que leur formation à l’AKU les a préparés à se positionner en tant qu’agents du changement. « Vous pouvez vous placer à l’avant-garde de l’édification d’une capacité intellectuelle et scientifique indépendante qui permettra à l’Asie et à l’Afrique, mais également au reste du monde, de relever les défis qui les attendent », a-t-il déclaré.

La Dre Anita Zaidi, ancienne élève de l’AKU et actuelle directrice du département pour l’égalité des genres et des programmes de développement et de surveillance des vaccins et des maladies entériques et diarrhéiques de la Fondation Gates, s’est également exprimée lors de la cérémonie. En exposant son parcours aux diplômés, elle est venue confirmer les paroles de Firoz Rasul. Après avoir présenté Melinda French Gates et vanté sa remarquable « maîtrise des aspects techniques et humains du progrès », la Dre Zaidi a expliqué considérer l’AKU comme le « phare de connaissances œuvrant pour la sensibilisation et l’action en matière de santé maternelle et infantile » qui a façonné sa carrière.

Pour conclure, l’Aga Khan a déclaré que les membres de l’AKU disposent aujourd’hui de « l’assurance nécessaire pour élargir nos horizons et aspirer toujours plus à l’excellence ». Il a également expliqué que l’institution continuerait d’œuvrer en faveur de l’amélioration de la qualité de vie en Asie et en Afrique, à la fois au travers de projets de recherche de pointe dans des domaines comme la science des cellules souches et l’intelligence artificielle, mais aussi en adoptant une position active dans les sciences humaines et sociales.

« Nous devrions tous profiter de l’occasion pour réaffirmer notre engagement envers un avenir toujours plus prometteur », a-t-il déclaré. 

Les étudiants ont reçu des diplômes et certificats des Écoles de médecine, des Écoles d’infirmières et de sages-femmes et des Instituts pour le développement de l’éducation, de l’École supérieure des médias et de la communication et de l’Institut pour l’étude des civilisations musulmanes de l’Université Aga Khan.