Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Basel Rajoub & Soriana Project.
    AKMI
Basel Rajoub et le Soriana Project, des artistes du répertoire de l'AKMI, invités par le HCR à se produire à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés des Nations Unies

Genève, Suisse, le 20 juin 2016 - Le saxophoniste et compositeur syrien Basel Rajoub et son Soriana Project (Projet Soriana) font partie des artistes invités pour la commémoration de la Journée mondiale des réfugiés de 2016 au siège de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à Genève aujourd'hui. Initiée en 2001, la Journée mondiale des réfugiés a lieu chaque année le 20 juin pour commémorer « la force, le courage et la résilience de millions de réfugiés », selon les termes du HCR.

Basel Rajoub et les membres du Soriana Project font partie du répertoire de l'Initiative Aga Khan pour la musique (AKMI), une institution qui soutient les musiciens et les enseignants de musique de 11 pays d'Asie, d'Afrique et du Moyen-Orient dans leurs efforts pour préserver, revitaliser et transmettre leur patrimoine musical aux nouvelles générations d'artistes et de publics.

Soriana, qui se traduit par « Notre Syrie », est un projet qui réunit d'éminents interprètes-compositeurs-improvisateurs de Syrie et d'Occident créant ensemble une musique contemporaine puisant son inspiration dans le riche patrimoine culturel du Moyen-Orient. Basel Rajoub, vivant lui-même loin de son pays natal, la Syrie, explique qu'il a trouvé un réconfort dans les connaissances de son propre patrimoine culturel qu'il a emporté avec lui. « Ce don de la connaissance musicale m'a accompagné tout au long de mes nombreux voyages, au cours desquels il a apaisé les blessures, inspiré la créativité et offert un élément de stabilité », a-t-il déclaré.

Né à Alep, en Syrie, et résidant actuellement en Suisse, Basel Rajoub sera accompagné lors de la Journée mondiale des réfugiés par plusieurs musiciens du Soriana Project, dont Feras Charestan, originaire d'Al-Hasakeh, dans le nord-est de la Syrie, et vivant actuellement à Stockholm, un virtuose du kanoun, une cithare à cordes pincées qui trouve ses racines au Moyen-Orient, Lynn Adib, une chanteuse née à Damas et résidant actuellement à Paris, et Andrea Piccioni, un percussionniste italien, joueur de tambour sur cadre et interprétant de nombreuses traditions musicales du monde. En mai 2016, Basel Rajoub et le Soriana Project ont publié leur premier enregistrement commun, « The Queen of Turquoise », sous le label Jazz Village de la maison de disques Harmonia Mundi, internationalement connue pour ses répertoires de musique classique et jazz.

L’Initiative Aga Khan pour la musique (AKMI) soutient la formation et la création musicales pour, et au sein des communautés déplacées, que ce soit au niveau amateur ou professionnel. Bien que le soutien à la musique et à d'autres formes d'expression culturelle soit rarement traité comme une priorité dans les programmes d'aide humanitaire aux réfugiés, l'AKMI estime que l'art et la musique offrent une ressource unique qui peut alimenter l'espoir et fournir un lien intangible mais indestructible avec la mémoire culturelle, qui peut devenir, à terme, le catalyseur de la revitalisation culturelle.

Pour tout complément d’information sur Basel Rajoub, le Soriana Project et l'Initiative Aga Khan pour la musique, cliquez sur les liens suivants :
http://sorianaproject.com (Soriana Project)
http://www.akdn.org/akmi (Initiative Aga Khan pour la musique)