Vous êtes ici

Vous êtes ici

Trouver un projet

École Supérieure de Technologie

hide

Information technique

  • Cycle du Prix:
    Statut:
    Présélectionné
    Pays d'origine:
    Maroc
    Localisation:
    Guelmim, Maroc
    Client:
    Université Ibn Zhor d'Agadir
    Architecte:
    Saad El Kabbaj, Driss Kettani, Mohamed Amine Siana
    Conception:
    2008-2010
    Superficie:
    Built area: 6883 m2; Site area: 41 ha
    Achevé:
    2011

Téléchargements

hide

De cette architecture puissante, qui joue sur le contraste entre intérieur et extérieur, se dégage toute la respectabilité essentielle aux établissements éducatifs.

Située à Guelmim, ville moyenne à 200 km d’Agadir surnommée la « porte du Sahara », cette école a été fondée en vertu des politiques de décentralisation, visant à rendre l’éducation plus accessible aux habitants des régions reculées. L’ensemble comprend un amphithéâtre de 200 places, des salles de cours, des laboratoires, des salles d’étude, une bibliothèque, des bureaux, des terrains de sport ainsi que des logements pour le personnel. Le campus est traversé selon un axe nord-sud d’auvents, qui ménagent des promenades abritées et des zones ombragées où s’asseoir. Cette structure garantit la lisibilité et la clarté des divers éléments du projet, tout en préservant sa diversité. Les bâtiments, essentiellement en béton armé, sont reliés entre eux par des cours et des allées partiellement couvertes de bois et de métal. Le volume massif de l’édifice est compensé par les fenêtres en saillie, les persiennes et les ouvertures étroites qui se détachent finement de la façade. Des considérations thermiques ont présidé à la conception, concernant notamment l’orientation du bâti, l’occultation des fenêtres et la ventilation naturelle. Basse, massive et aux volumes variés, cette architecture est résolument contemporaine, mais se nourrit de son contexte. Les murs extérieurs peints en ocre se fondent dans le paysage et la ville alentour. En un contraste spectaculaire, les intérieurs sont peints d’un blanc immaculé. La pierre locale a servi au pavement de la terrasse. Enfin, l’aménagement paysager minimise l’utilisation de l’eau, le choix s’étant porté sur des plantes locales et des roches ornementales.