Egalement disponible en:

Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • La centrale photovoltaïque de 400 KW de l’Hôpital provincial de Bâmiyân, en Afghanistan, assure la majorité de l’alimentation électrique de l’établissement.
    AKDN / Kiana Hayeri
Environnement et climat

En leur qualité de prestataire de soins de santé, les Services de santé Aga Khan (AKHS) se doivent d’investir dans des approches de gestion de la santé prenant en compte les besoins actuels des patients, mais garantissant également le bien-être des générations futures. À cet effet, les hôpitaux et centres de santé des AKHS s’efforcent d’adopter des mesures respectueuses de l’environnement et du climat qui leur permettent de continuer à fournir des soins de qualité. La gestion durable de l’environnement est l’un des piliers du cadre éthique du Réseau Aga Khan de développement (AKDN), et par conséquent des AKHS.


En un clic :


Prestation de services de santé

Les Services de santé Aga Khan mettent en œuvre une approche globale de la santé respectueuse du climat et de l’environnement qui repose sur :

  • La mise en lumière de l’importance de la santé, de la prévention des maladies et des soins de santé primaires. L’objectif est ici d’empêcher la population de tomber malade en premier lieu, ce qui permet d’éviter les déplacements, l’attente de diagnostic et les interventions médicales aux patients et d’ainsi réduire leurs dépenses et l’incidence de ces pratiques sur l’environnement.
  • L’usage de la technologie pour aider les patients à accéder aux bonnes informations et aux soins au plus près de chez eux. Les AKHS utilisent et prévoient d’investir davantage dans les systèmes de télésanté, de consultation par téléphone et de télémédecine afin de développer les solutions de diagnostic et de consultation à distance. Le développement de ces pratiques entraîne une réduction des besoins de déplacement, mais accélère également la détection et la résolution des problèmes de santé des patients, ce qui est bénéfique pour eux comme pour l’environnement.
  • L’usage d’approches attestées et axées sur les besoins de la population en matière de santé. L’objectif de ces approches est de minimiser les consultations, les interventions et les traitements inutiles.

Établissements

Tous les nouveaux établissements des Services de santé Aga Khan sont conçus pour répondre aux meilleures normes environnementales en vigueur. Les AKHS s’emploient également à rénover leurs anciens établissements afin d’y réduire les émissions de carbone, la pollution atmosphérique et la consommation d’énergie et d’eau. Les Services étudient en outre les mesures de préparation et d’adaptation qui seront nécessaires pour faire face aux conditions météorologiques de plus en plus extrêmes causées par le changement climatique.

Activités

Les Services de santé Aga Khan s’efforcent continuellement d’accroître l’utilisation des énergies renouvelables et de renforcer l’efficacité énergétique, que ce soit dans leurs établissements ou lors de leurs activités sur le terrain. En outre, ils cherchent activement des moyens de minimiser leur production de déchets par une utilisation plus intelligente des ressources et une meilleure gestion des déchets.

Une vaste partie du programme des AKHS est consacrée à la réduction des émissions de gaz à effet de serre par la mise en place d’innovations en matière de transport, de consommation d’eau (recyclage et utilisation raisonnée) et de pollution de l’air. Ils s’efforcent également d’appliquer une politique d’achat des produits pharmaceutiques, des dispositifs médicaux, des denrées alimentaires et d’autres produits respectueux du climat. Des discussions sont en cours pour mettre en place une collaboration avec les fournisseurs qui permettra de mieux identifier et solutionner les problèmes à cet égard.

Traçage des émissions

Pour toutes leurs activités, les Services de santé Aga Khan suivent un plan d’action annuel visant à améliorer l’efficacité énergétique et réduire leur consommation (d’eau et d’énergie), leur production de déchets et leur empreinte carbone. Les AKHS ont lancé un projet de calcul de leur empreinte carbone globale. À ce jour, ils effectuent des calculs trimestriels des émissions liées à la consommation d’énergie, au transport et à l’utilisation de gaz anesthésiques. Au fil du temps, ce projet intègrera d’autres activités et s’appuiera sur d’autres données tirées de leur chaîne d’approvisionnement.

Communication et influence

Au fur et à mesure de leur progression, les Services de santé Aga Khan espèrent gagner de nouvelles connaissances auprès de leurs partenaires et contribuer au mouvement encourageant la prise de mesures respectueuses du climat dans le secteur de la santé. Pour ce faire, ils ont déjà rejoint le Réseau mondial des hôpitaux écoresponsables et sains (GGHH).

Les AKHS prévoient également d’aider davantage les communautés et systèmes de santé à s’adapter et à faire face aux conséquences des épisodes météorologiques extrêmes. Ce faisant, ils se mobiliseront en leur qualité d’acteur de la santé pour mettre en lumière l’importance de la protection du climat et influencer les politiques et les pratiques aux niveaux local et mondial.