Vous êtes ici
Vous êtes ici

Vous êtes ici

About the Aga Khan Fund for Economic Development

A propos du Fonds Aga Khan pour le développement économique

Le Fonds Aga Khan pour le développement économique (AKFED) est une agence internationale de développement consacrée à la valorisation de l'entrepreneuriat et à la création d'entreprises économiquement viables dans les pays en développement et intervient, la plupart du temps, dans des régions du monde où les investissements étrangers directs sont insuffisants.

L'AKFED est un réseau de filiales qui comprend plus de 90 sociétés projets distinctes, employant ainsi plus de 65 000 personnes. En 2019, les recettes consolidées du Fonds se sont élevées à 4,5 milliards de dollars.

Depuis plus de 75 ans, l'AKFED exploite et investit dans des entreprises dans les pays en développement d'Afrique, d'Asie du Sud et d'Asie centrale. Le Fonds est ainsi actif dans 18 pays en développement, à savoir l'Afghanistan, le Bangladesh, le Burkina Faso, le Burundi, la République démocratique du Congo, l'Inde, la Côte d'Ivoire, le Kenya, la République kirghize, le Mali, le Mozambique, le Pakistan, le Rwanda, le Sénégal, la Syrie, le Tadjikistan, la Tanzanie et l'Ouganda. L'objectif de l'AKFED est de créer des entreprises rentables et durables à travers des investissements à long terme qui se traduisent par d'importants capitaux propres. Cela lui permet ainsi d'adopter une approche « pratique » en fournissant une expertise managériale et technique. Les bénéfices engendrés sont ensuite réinvestis dans d'autres initiatives de développement économique, sous l'égide de l'AKFED.

L'AKFED travaille souvent en collaboration avec des partenaires de développement locaux et internationaux afin de créer et d'exploiter des sociétés qui fournissent des biens et des services essentiels au développement économique. Ainsi, le Fonds est actif dans de nombreux secteurs, comme la banque, l'énergie électrique, la transformation de produits agricoles, l'hôtellerie, les compagnies aériennes et les télécommunications.

L'AKFED travaille également avec les gouvernements afin de contribuer à favoriser la création de structures juridiques et fiscales propices à la croissance du secteur privé. Sur demande de plusieurs gouvernements, le Fonds a ainsi aidé des secteurs essentiels à transiter vers l'économie de marché à travers un processus de privatisation. Parmi ces secteurs, on retrouve la banque, la production énergétique, le tourisme, l'industrie manufacturière et le secteur agricole dans des pays aussi variés que l'Ouganda, le Tadjikistan, le Pakistan et l'Afghanistan.

Dans son approche, l'AKFED se concentre sur le développement de ressources humaines locales au fil du temps, en accordant notamment une attention particulière aux compétences managériales, techniques, marketing et financières. De plus, cette approche inclut également un approvisionnement en capital de démarrage, qui est essentiel pour lancer des projets dans ces secteurs et pays où il est difficile d'attirer les investisseurs.

L'AKFED adopte une vision sur le long terme afin de bâtir des entreprises viables, autonomes et rentables. Le Fonds prend également part à la gestion des entreprises dans lesquelles il investit, afin de les préparer à un actionnariat plus important de la part des parties prenantes locales.