Egalement disponible en:

Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • « Accelerate prosperity » (Accélérer la prospérité), un partenariat entre l'AKF et l'AKFED, est un incubateur pour la création d'entreprises à Khorog, au Tadjikistan.
    AKDN / Christopher Wilton-Steer
  • L'atelier de menuiserie de Maja Ali au Kenya est l'une des nombreuses entreprises locales dans lesquelles les groupes de jeunes soutenus par l'AKF travaillent afin d'offrir des programmes de renforcement des compétences et d'apprentissage aux jeunes marginalisés et inactifs.
    AKDN / Christopher Wilton-Steer
  • La Pamirs Eco-Cultural Tourism Association (PECTA), un projet du Programme de soutien au développement des communautés des régions de montagne de la Fondation Aga Khan au Tadjikistan.
  • Des étudiants de l'enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP) de la SPCE en formation à Khorog, Tadjikistan.
    AKDN / Mikhail Romanyuk
Inclusion économique

L'enjeu de l'inclusion économique est assez délicat. En effet, le nombre de jeunes chômeurs dans le monde est estimé à 71 millions, de nombreuses régions comptant un taux de chômage des jeunes deux fois plus élevé que celui des adultes et catégorisant de nombreux jeunes dans la tranche des 15 à 24 ans comme « travailleurs pauvres ».

En outre, plus de 40 % des femmes sont exclues du système financier classique. Le but de l'inclusion économique est donc de soutenir et de créer de petites et moyennes entreprises (PME), ainsi que de favoriser l'entrepreneuriat et la formation aux compétences que les employeurs demandent.

Ce concept comprend également des initiatives telles que des groupes d'épargne, qui permettent d'inclure les femmes dans le système financier. Parce que les PME engendrent 50 % des emplois dans le monde, la Fondation Aga Khan (AKF) soutient également la mise en place des conditions nécessaires à la réussite de ces entreprises, notamment par l'approvisionnement en électricité et le développement du système des marchés et d'autres infrastructures nécessaires.