Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Le programme d'initiatives pour la jeunesse rurale du Programme Aga Khan de soutien rural, Inde vise à promouvoir l’entrepreneuriat parmi les communautés tribales et rurales, notamment chez les jeunes et les femmes.
    AKDN
RajuBhai Gaikwad : créateur d'une entreprise de fabrication d’objets artisanaux et de meubles en bambou

RajuBhai Gaikwad est un jeune entrepreneur prospère issu d’une communauté tribale du village d’Ambapada, dans le district de Dang, dans le Gujarat. Avant de rejoindre le programme d’entrepreneuriat du Programme Aga Khan de soutien rural, Inde (AKRSP,I) en 2017, il était artisan et travaillait le bambou. Il gagnait 200 roupies par jour (environ 2,77 dollars). Grâce au programme, il a bénéficié d’une subvention de démarrage et d’un accompagnement pour mettre sur pied un atelier moderne de fabrication d’objets artisanaux et de meubles novateurs en bambou. Désormais, il emploie 15 jeunes issus de communautés tribales et son chiffre d’affaires dépasse les 12 lakhs de roupies (environ 16 600 dollars).

NOTE

À l’ère des technologies de l'information et de la communication, même les zones rurales les plus isolées ont accès à la télévision, à la téléphonie mobile et à Internet. L’arrivée de cette nouvelle technologie et la migration vers les grandes villes ont entraîné une évolution dans les aspirations de la jeunesse du pays. Les jeunes issus des régions rurales et tribales souhaitent de plus en plus faire des études supérieures, obtenir un travail à plein temps et créer leurs propres entreprises.

Malgré cette migration vers les périphéries urbaines, les zones tribales et rurales conservent un potentiel de développement économique, notamment dans les domaines de l’écotourisme, de l’artisanat, de l’art, de l’élevage, de l’industrie agroalimentaire et de la production de miel et de produits à base de mil. Cependant, ces territoires sont dépourvus des infrastructures et de la technologie nécessaires à ce développement. En effet, l’absence d'un environnement propice à cette activité dans les régions tribales est l’une des raisons majeures derrière le manque d’enthousiasme des populations concernées à l’égard du développement de l’entrepreneuriat.

Pour faire face à ce problème, le Programme Aga Khan de soutien rural, Inde (AKRSP,I) travaille à la création d’un tel environnement depuis 2016. Son programme d'initiatives pour la jeunesse rurale vise ainsi à promouvoir l’entrepreneuriat parmi les communautés tribales et rurales, notamment chez les jeunes et les femmes. Au sein de ce programme, un petit nombre de jeunes et de femmes sont soumis à un processus de sélection rigoureux dans le cadre duquel ils déposent leurs candidatures, effectuent des visites sur le terrain, passent des entretiens individuels, participent à des ateliers, élaborent un projet commercial et recueillent les avis de la communauté. Les personnes retenues bénéficient de formations et d’un accompagnement, effectuent des visites d’étude et obtiennent une aide au développement de leur entreprise et à la création d’un réseau financier et une subvention de démarrage déterminée en amont. 

À l’origine centré sur la jeunesse rurale issue de segments marginalisés comme les tribus répertoriées et les femmes, le programme a maintenant étendu son champ d’action aux coopératives d’éleveuses de chèvres, aux entrepreneuses en irrigation solaire, aux femmes para-vétérinaires, aux fermes avicoles commerciales, à l’écotourisme, à l’artisanat en bambou et à la transformation du mil, pour ne citer que quelques-uns des modèles novateurs qui ont fait le succès de l’approche de développement de l’entrepreneuriat de l’AKRSP,I.

Exemples de l'impact du Programme en matière d’emplois et de revenus

  • Émergence de 40 entrepreneurs issus des régions tribales qui emploient environ 100 jeunes : entre 20 000 et 35 000 roupies (277 et 485 dollars) par mois.
  • Émergence de 35 prestataires de services d’irrigation solaire : entre 120 000 et 150 000 roupies (1 664 et 2 080 dollars) par an.
  • Émergence de 389 pashu sakhis : revenu moyen situé entre 3 000 et 4 000 roupies (41 et 55 dollars) par mois.
  • Émergence de 26 entreprises d’agriculteurs/producteurs : création d’une activité génératrice de revenus pour 20 443 agriculteurs, avec un chiffre d’affaires total de 33,89 crores de roupies (environ 4 575 581 dollars).
  • Émergence de 70 000 petites exploitations avicoles et caprines et d’autres petits commerces : création d’une activité génératrice de revenus pour 70 000 personnes, qui gagnent entre 4 000 et 5 000 roupies (55 et 69 dollars) par mois.