Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Le miel "Asqurr".
    AKDN / Nausheen Barkat
Nausheen Barkat : partager la douceur du miel de la vallée de la Hunza

Nausheen Barkat, une jeune habitante de la vallée de la Hunza, dans le Gilgit-Baltistan, au Pakistan, s’est donné pour mission de faire connaître les produits biologiques de sa ville natale au monde entier. Ce rêve lui est venu alors qu’elle était encore élève à l’École secondaire supérieure Aga Khan de la vallée de la Hunza. Maintenant qu’elle a obtenu son diplôme, une première étape importante de son projet est franchie.

akes-pakistan_alumni_honey_story_2.jpg


Nausheen gère la commercialisation et la vente des produits de son entreprise.
Copyright: 
AKDN / Nausheen Barkat

C’est la passion de Nausheen pour le miel qui est à l’origine de la création de cette petite entreprise mère-fille de production de miel, qui commence aujourd’hui à se développer dans tout le Pakistan. En effet, c’est en voyant ses enfants raffoler du miel au petit-déjeuner que la mère de Nausheen, Shamsul Mulook, s’est lancée dans l’apiculture et la production de miel chez elle, à Danyore, dans le district de Gilgit. Elle savait que ses enfants consommeraient un miel 100 % naturel en le produisant elle-même.

Désireuse de mener son activité correctement, Shamsul a suivi une formation auprès du Fonds international de développement agricole et du Programme Aga Khan de soutien rural (AKRSP) et a commencé avec seulement deux ruches. Une fois la rentabilité de son travail avérée, elle a formé d’autres femmes du district, qui ont toutes intégré son entreprise de production de miel, tandis que Nausheen, elle, est devenue responsable de la vente en ligne. Mère et fille ont choisi de nommer leur miel Asqurr, un terme plus qu’approprié, puisqu’il signifie « fleur » en bourouchaski, l’une des langues parlées dans le Gilgit-Baltistan. Aujourd’hui, six femmes s’occupent des ruches et récoltent le miel, tandis que Nausheen gère la commercialisation de la production de son entreprise.

N’étant pas du genre à se reposer sur ses lauriers, Nausheen prévoit de suivre elle-même une formation en apiculture afin de pouvoir intégrer la « brigade de récolteuses de miel » de sa mère, mais aussi de développer les opérations de commercialisation et de vente de l’entreprise. Elle souhaite également commercialiser d’autres produits du Gilgit-Baltistan, dont des amandes, des noix ou encore de l’huile de noyau d’abricot, auprès d’un plus large public. « La production de fruits secs est un secteur important au Gilgit-Baltistan, car de nombreux foyers possèdent un petit verger », selon Nausheen. « Je rêverais de voir notre région associée à la production de fruits et d’huiles de qualité supérieure, car ce sont des produits qui font partie intégrante de notre cuisine. »

Au cours des derniers mois, Nausheen a été invitée à parler du miel Asqurr à la télévision nationale et à tenir un stand lors d’un salon organisé par l’Association sud-asiatique pour la coopération régionale (ASACR) à Karachi. Elle a également rejoint le portail de formation à l’entrepreneuriat pour femmes de l’ASACR afin de renforcer ses compétences en vente en ligne. Le rêve de Nausheen ne semble plus très loin désormais.

akes-pakistan-hunza_4_r.jpg


Des élèves de l’École secondaire supérieure Aga Khan de la vallée de la Hunza, au Pakistan.
Copyright: 
AKDN / Noor Fareed