Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Maaher Bhaloo reçoit son prix lors des Zanzibar Youth Awards 2021.
    AKDN
Maaher Bhaloo : un élève des Académies Aga Khan imagine un système d’approvisionnement en énergie économique et durable pour Zanzibar

Élève de seconde à l’Académie Aga Khan de Mombasa, au Kenya, Maaher Bhaloo n’a pas seulement terminé deuxième de la catégorie « Meilleur innovateur tech/science de l’année » lors des Zanzibar Youth Awards 2021, mais était également le benjamin du concours. Pour se hisser en haut du classement, il a imaginé et développé un modèle de système photovoltaïque économique et écoresponsable dans le cadre de son projet personnel pour l’Académie. Le déploiement de ce système a récemment été approuvé par le gouvernement de Zanzibar.

Les eaux turquoise qui bordent la Tanzanie, ses plages de sable blanc et son histoire riche et cosmopolite incitent chaque année des milliers de touristes à visiter la magnifique île de Zanzibar. Au cours des dernières années, l’arrivée des nouvelles technologies a entraîné une hausse de la demande et de la consommation d’électricité sur l’archipel. Cependant, certains Zanzibaris ne peuvent toujours pas s’offrir l’électricité - un produit pourtant plus que nécessaire non seulement dans la vie de tous les jours, mais également pour le développement des secteurs de l’éducation, de la santé, de l’industrie ou encore des affaires.

Au fil des années, Maaher, qui est né et a grandi sur l’île, a vu des familles de sa communauté vivre sans électricité, trop coûteuse pour elles, et n’a pu que constater l’absence d’initiatives écologiques qui permettraient d’assurer un développement durable pour les générations futures. C’est pourquoi depuis qu’il a intégré l’Académie, ces deux questions n’ont jamais quitté son esprit.

Pensionnaire à l’Académie, Maaher a fait son entrée dans l’institution en 2016 et n’a pas manqué d’emporter dans ses bagages son amour pour sa ville natale et sa vision d’une île de Zanzibar prospère, durable et florissante. En plus des activités de service communautaire, une composante essentielle dans le programme d’études et la mission de sensibilisation à la notion de responsabilité sociale de l’Académie, Maaher a également participé à des opérations de nettoyage de plages et de parcs de Zanzibar afin que sa ville reste propre et attrayante.

Dans les Académies Aga Khan, les élèves de seconde doivent mettre en œuvre un projet personnel qui combine leurs études et leurs centres d’intérêt. Ils sont encouragés à partager leur savoir et à collaborer avec leurs communautés afin d’améliorer la qualité de vie de leur entourage. Maaher a immédiatement su quel serait le sujet de son projet. 

« Je me passionne pour les questions liées à l’environnement, le développement de ma ville et le service communautaire, une notion très importante que j’ai apprise à l’Académie », explique-t-il. « Dans le cadre de mon projet personnel, j’ai eu l’occasion de combiner ces différents centres d’intérêt et de créer ‘Zanzibar - a Solar Island’ (Zanzibar - une île solaire), un modèle de système photovoltaïque qui permettra à l’île de passer des combustibles fossiles aux énergies renouvelables et d’ainsi accroître l’offre d’une électricité durable et économique partout sur le territoire. » 

Maaher a conçu son modèle à l’aide de bois, de gazon et de véritables cellules photovoltaïques. « Certaines matières enseignées à l’Académie, comme la conception de produits et la physique, m’ont vraiment aidé à développer mon modèle. De plus, grâce aux compétences organisationnelles et de gestion du temps que j’ai acquises ici, j’ai réussi à rester sur la bonne voie et à terminer mon projet dans les délais », explique-t-il.

Le système est conçu pour absorber l’énergie solaire afin d’assurer un approvisionnement en électricité économique, écologique et fiable pour la plupart des foyers de l’île, mais également pour lutter contre les effets dangereux des combustibles fossiles, qui nuisent à l’environnement et à la santé publique. 

Maaher a présenté son modèle à M. Mohammed Abdulla Mohammed, directeur général de l’énergie de Zanzibar. Impressionné par cette initiative, ce dernier a organisé une rencontre entre Maaher et la Ministre du territoire, de l’eau, du logement de l’énergie de Zanzibar, l’Honorable Salama Aboud Talib. Elle a immédiatement approuvé le projet de Maaher et ordonné sa mise en œuvre, applaudissant l’engagement novateur du jeune homme et sa volonté d’améliorer la qualité de vie des Zanzibaris.

En attendant que sa vision de « Zanzibar - une île solaire » se réalise, Maaher prévoit déjà les nouveaux projets qu’il aura à réaliser dans le cadre du Programme du diplôme à l’Académie à partir de l’année prochaine. « Je souhaite créer une organisation de collecte de fonds afin d’installer des panneaux solaires au sein des communautés les plus défavorisées de Zanzibar. » Même s’il a pour projet d’aller étudier à l’université à l’étranger, Maaher prévoit de revenir chez lui, à Zanzibar, afin de travailler auprès de sa communauté.