Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Arisha Afrida Islam, une élève de CP.
    AKDN / Tanjira Khanom Joti
Bangladesh : les parents d’élèves saluent la mise en place de cours en ligne

Plus d’un mois après la fermeture forcée et inattendue des écoles du monde entier en raison de la pandémie de COVID-19, les parents des élèves de l’École Aga Khan de Dhaka (AKSD) expriment leur reconnaissance envers les enseignants, grâce à qui les écoliers peuvent continuer d’apprendre à domicile.

Pour ces parents, les enfants ne pourraient pas venir à bout de leur programme scolaire sans le dévouement des enseignants et l’accès à des outils en ligne tels que Zoom, avec lesquels ces derniers peuvent dispenser des cours à distance.

akes-bangladesh-2._ayyan_khan_pic.jpg

Ayyan Khan, un élève de CP.
Copyright: 
AKDN / Fahareen Mosharraf
« Malgré le contexte actuel particulier, cette plateforme aide les enfants à poursuivre leurs activités habituelles grâce à des cours, des projets et des petites évaluations en ligne », indique Fahareen Mosharraf, la mère d’Ayyan Khan, un élève de CP. « Les enseignants font un travail formidable et sont extrêmement patients. »

« Nous n’avions jamais suivi de cours en ligne sur Zoom auparavant. Les enseignants ne ménagent pas leurs efforts pour les rendre aussi intéressants que des cours classiques en classe. Ils font leur travail d’une manière admirable », déclarent les parents d’Arisha Afrida Islam, une élève CP. « Arisha est très heureuse d’avoir la possibilité de voir ses enseignants et ses amis malgré le contexte difficile qu’entraîne la pandémie de COVID-19. »

Khaleda Shapla, mère d’Anzar Saifan, un élève de CP, explique quant à elle que le professionnalisme des enseignants l’a encouragée à faire de cette situation une expérience positive pour son fils. « Il existe toujours un moyen de tirer le meilleur de chaque situation, y compris celle-ci », déclare-t-elle en évoquant la mise en place de cours en ligne pour les élèves de l’AKSD. « Nous pouvons transformer la crise du COVID-19 en une expérience mémorable pour nos enfants, de sorte que lorsqu’ils vivront de nouveaux moments d’incertitude, ils se rappelleront la façon dont les membres de leurs familles respectives s’étaient unis pour tirer le meilleur de la situation, et pourront faire de même à leur tour. »

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : actuellement, 98 % des élèves de maternelle et de CP de l’AKSD participent aux cours en ligne. Les enseignants espèrent toutefois atteindre un taux de 100 % en encourageant les parents réticents à soutenir l’apprentissage à domicile de leurs enfants. Dans la globalité, les parents se disent heureux que l’AKSD veille à ce que leurs enfants continuent d’apprendre dans un environnement ludique et favorable à leur développement.

akes-bangladesh-4._fardin_sazzad_pic.jpg

Fardin Sazzad, un élève de CP.
Copyright: 
AKDN / Shehrin Sazzad
« Tous les jours, mon fils est impatient que les cours commencent. Les enseignants font preuve de bienveillance et encouragent sa présence et ses progrès », indique le père de Fardin Sazzad, un élève de CP. « L’école et les enseignants méritent nos applaudissements pour cette initiative fantastique qui permet à nos enfants de continuer d’apprendre ! »

Le Dr Md. Mizanur Rahman et Rezwana Anwar, les parents de la petite Raida RahaNameera, une élève de maternelle, sont heureux de voir leur fille s’épanouir : « étant donné qu’ils se déroulent dans la sphère familiale, les cours en ligne ont eu un effet considérable sur l’approche d’apprentissage de Raida, car nous sommes davantage impliqués dans son parcours, ce qui lui fait prendre conscience du rôle de soutien que nous pouvons jouer. » Selon eux, leur fille a la chance de pouvoir « interagir avec ses enseignants et ses camarades dans un cadre qui lui donne l’impression d’être dans une véritable salle de classe », et toute la famille « est ravie d’utiliser ce nouveau moyen de communication ».

Toutefois, de nouvelles méthodes d’apprentissage s’accompagnent indéniablement de nouvelles difficultés. Les parents de ces jeunes enfants ont également évoqué certains des enjeux auxquels les familles font face depuis la mise en place des cours en ligne. Les problèmes de connexion internet sont fréquents et très désagréables, et de nombreux parents peinent à trouver des moments de calme où ils ne sont pas interrompus pour se concentrer sur les devoirs de leurs enfants. Ils reconnaissent également qu’il est essentiel que les élèves apprennent à se comporter correctement et respectent des règles simples lorsqu’ils suivent un cours en ligne. Par exemple, lever la main et attendre d’avoir la parole pour s’exprimer est tout aussi important qu’en classe, au risque que la question passe autrement inaperçue parmi les bavardages des autres élèves. Plusieurs parents ont également exprimé la crainte que leur présence, en plus de celle des enseignants, n’entraîne une pression supplémentaire sur leurs enfants au moment de passer une évaluation.

Malgré ces difficultés, la plupart des parents s’accordent à dire que leurs enfants apprécient cette « nouvelle norme » et les cours ludiques et interactifs qui en découlent. Shaila Parveen, la mère de Danishmand Abedin Reeshad, un élève de maternelle, explique : « Mon fils est très heureux de suivre les cours en ligne, en particulier ceux de mathématiques. Il apprend à compter et à écrire les chiffres en jouant à différents jeux en ligne et à l’aide de ses jouets préférés à la maison. Il explique ensuite ce qu’il a fait à ses enseignants et ses camarades lorsque le cours commence. En tant que parents, nous sommes heureux que les enseignants et l’administration de l’École Aga Khan de Dhaka prennent des mesures afin de garantir un meilleur avenir pour nos enfants. »

Cet article est à l’origine paru sur le site internet des Écoles Aga Khan.