Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Anila Anjum explique qu’elle est en mesure de faire des études supérieures à Karachi grâce au travail du Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement de l’AKDN dans son village du Gilgit-Baltistan.
    AKU / Akber Moeen
Anila Anjum : de la collecte de l’eau à l’enseignement supérieur

Anila Anjum étudie les politiques et systèmes de gestion de la santé à l’Université Aga Khan (AKU) de Karachi. Elle a grandi dans les montagnes escarpées du Gilgit-Baltistan, où elle a vu de nombreuses femmes, à l’instar de sa mère, commencer très jeunes à « marcher des kilomètres à pied » parfois pendant plus de la moitié de leurs vies, faire des allers-retours sur des sentiers accidentés et dans des conditions météorologiques difficiles pour aller chercher de l’eau potable pour leur maison et leur famille. Cette tâche les empêchait de suivre correctement un quelconque cursus scolaire.

Le Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement (WASEP) du Réseau Aga Khan de développement (AKDN) fournit de l'eau potable à 500 000 personnes et a permis l'amélioration des pratiques d'assainissement de 600 villages au Pakistan. Dans le Gilgit-Baltistan, où l’AKDN travaille auprès des communautés afin de les aider à améliorer leur qualité de vie depuis plus de 30 ans, le pourcentage de la population accédant à une eau potable est passé de 5 % en 1986 à 72 % en 2014.

Aujourd'hui, Anila réalise le rêve de sa mère de faire des études : « Sans le WASEP, je serais probablement en train d’aller collecter de l’eau à l’heure qu’il est. » Elle raconte son histoire dans la vidéo « Water for Life... » (De l’eau pour une vie...)

the_water_and_sanitation_extension_programme_wasep