Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Alkesh Vasava fait partie des 25 000 jeunes qui ont suivi une formation et ont trouvé un emploi grâce au programme Yuva Junction.
    AKDN / AKRSP (India)
Alkesh Vasava : des moyens de subsistance alternatifs pour les jeunes Indiens vivant en milieu rural

Il y a un peu plus d'un mois, j’ai lu pour la toute première fois cette citation de Marie Wilson, auteure, analyste politique et fondatrice du White House project : « On ne peut être ce qu'on ne peut voir ». Ces paroles n’auraient pu être plus opportunes alors que je parcourais le Gujarat rural et y rencontrais de nombreux jeunes hommes et femmes pour qui le monde connu se limitait généralement à un rayon d’une trentaine de kilomètres de terres agricoles autour d’eux. Dans ces milieux ruraux, le Programme Aga Khan de soutien rural (AKRSP) offre aux jeunes âgés de 18 à 35 ans la possibilité de découvrir divers moyens de subsistance en dehors de l’agriculture traditionnelle par l’intermédiaire de son programme Yuva Junction.

Développement des compétences

Le gouvernement indien cherche actuellement à développer les compétences des jeunes et a pour objectif d’impliquer 500 millions d’entre eux d’ici 2020 dans cette initiative. Le programme Yuva Junction fait un travail exceptionnel en faveur de la réalisation de cet objectif national par le travail qu'il mène dans les régions rurales et tribales incroyablement reculées du Gujarat, du Bihar et du Madhya Pradesh, où les revenus agricoles constituent la principale source de subsistance. Ce programme mobilise les communautés et travaille activement auprès des parents et des anciens élèves afin de créer un écosystème favorable pour que les jeunes puissent exploiter leur potentiel, découvrir d’autres moyens de subsistance et ainsi surmonter les obstacles engendrés par leur situation géographique. De plus, la faible portée des petites exploitations agricoles et un accès limité aux marchés rendent l’augmentation des revenus provenant uniquement de sources agricoles très difficile. Pour les générations plus jeunes, il devient donc de plus en plus nécessaire de diversifier les sources de revenus.

J’ai récemment rencontré Alkesh Vasava, un jeune homme de 20 ans originaire du village de Rampura, dans le district de Surat. Alkesh parcourt plus de 22 kilomètres à l’aller et au retour pour se rendre dans l’un des sept centres de formation Yuva Junction implantés dans le Gujarat. Alkesh a le profil typique d’un étudiant du programme Yuva Junction : il vient d'une famille de cinq enfants qui cultive du coton et des pois d’Angole sur un peu moins de deux hectares de terres et qui gagne en moyenne environ 63 000 roupies indiennes (environ 1 000 dollars) par an. Alkesh terminera prochainement une formation de trois mois dans le cadre du programme et commencera probablement un travail de débutant dans le secteur du commerce de détail à Surat, une ville située à près de 130 kilomètres de son village. Son salaire annuel de départ devrait être d’environ 84 000 roupies indiennes (environ 1 350 dollars). Alkesh était plus que déterminé à saisir cette occasion de se construire une carrière bien au-delà de ce qu'il pouvait imaginer. Comment décrire son énergie en un seul mot ? Contagieuse.

Une formation professionnelle complète

Le programme Yuva Junction est né dans le premier Centre communautaire de technologie et d’apprentissage (CTLC), créé dans le Madhya Pradesh en 2007 dans le but d’enseigner l’informatique de base aux jeunes des zones rurales. Au fil des années, le programme a évolué et propose désormais des formations dans des domaines tels que le commerce de détail, l’externalisation des procédures d’entreprise (BPO) et la comptabilité, ainsi que des formations structurées en anglais, en compétences informatiques de base et en compétences pratiques qui facilitent l’insertion professionnelle des bénéficiaires. Récemment, le programme Yuva Junction a commencé à placer des élèves à des postes de premier échelon au sein d’entreprises bien établies dans les villes voisines. En 2014, 1 991 jeunes du Gujarat ont suivi une formation et 567 ont été placés dans diverses entreprises grâce au programme.

L’AKRSP (Inde) est cependant conscient que de nombreux élèves du programme sont confrontés à des difficultés en lien avec la migration et les changements culturels. Tout en évaluant le potentiel de développement de ses programmes dans un avenir proche, Yuva Junction proposera des services aux élèves afin de faciliter leur transition et leur maintien en poste. Le programme implique les parents dès le début du processus et offre des services de conseil lors du placement en entreprise. Ces éléments sont essentiels pour soutenir et inciter les élèves à rester à leur poste après leur placement, et particulièrement importants pour les femmes en formation.

Alkesh n’est allé qu'une seule fois à Surat, mais il a une totale confiance en ses capacités à réussir. Je fonde de grands espoirs en lui et tous les étudiants que Yuva Junction a formés et continue de former. Ensemble, ils ramènent un peu du monde extérieur au sein de leurs foyers.

Texte écrit par Farnaz Gulamhussein au cours de son stage au sein de l’AKRSP (Inde). Cet article est à l’origine paru sur le site internet de la Fondation Aga Khan États-Unis. Au cours des 10 dernières années, le programme Yuva Junction a formé plus de 25 000 jeunes à différentes compétences et les a aidés à trouver du travail par l’intermédiaire de différents partenariats avec plusieurs entreprises.