Egalement disponible en:

Vous êtes ici

Movies4Stroke

Movies4Stroke: Des court métrages pour les patients victimes d'AVC et leurs aidants

 

Environ 67 % des accidents vasculaires cérébraux (AVC) mortels se produisent dans les pays à revenu faible et intermédiaire (PRFI). Le Pakistan est un PRFI et est le sixième pays le plus peuplé du monde, avec une population fortement sujette aux AVC. Le pays ne dispose pas d'un seul centre de soins pour malades chroniques, ce qui rend la rééducation et les soins post-AVC risqués et complexes pour les survivants et leurs familles.

Le Centre de ressources en télésanté du Réseau Aga Khan de développement (AKDN dHRC) et le programme neurovasculaire de l'Université Aga Khan (AKU) ont collaboré afin de développer Movies4Stroke, une série de films informatifs et éducatifs pour les patients ayant été victimes d'un AVC et leurs aidants. Ces films traitent des conditions auxquelles font face les patients victimes d'AVC dans un PRFI qui manque de centres de rééducation et de systèmes de soutien pour les malades chroniques.

En tirant parti de la forte densité de téléphones mobiles du Pakistan (77 %), le projet teste l'efficacité d'une intervention vidéo sur téléphone mobile. Ainsi, des vidéos de cinq minutes traitant de l'AVC ont été réalisées et sont diffusées par l'intermédiaire d'une application mobile. Les patients et leurs aidants visionnent les vidéos au cours de plusieurs séances, à leur sortie de l'hôpital et une fois chez eux. Le but de ces vidéos est d'éduquer et de soutenir les personnes ayant été victimes d'un AVC et leurs aidants principaux.

Les technologies de santé mobile ont un très fort potentiel dans le domaine de la gestion des maladies chroniques, notamment chez les patients victimes d'AVC qui doivent composer avec des soins à domicile complexes de longue durée. Il a été prouvé que l'utilisation de la santé mobile permet de réduire les coûts, de faciliter la diffusion des connaissances en matière de santé et de mieux sensibiliser les prestataires de soins de santé et les communautés.

Pour tester l'efficacité de l’initiative, des résultats comme l'observance thérapeutique, les progrès fonctionnels, la tension artérielle du patient et les connaissances des aidants, ainsi que le taux de réadmission en hôpital et de mortalité liée aux AVC ont été évalués.

Ce projet a été piloté par le Dr Ayeesha Kamran Kamal, professeure associée en neurologie et directrice du programme de bourses de recherche neurovasculaire de l'AKU. Il a été financé par le comité de recherche universitaire de l'AKU et mis en œuvre par le département de neurologie de l'AKU en collaboration avec l'AKDN dHRC. Le projet a débuté en janvier 2015 et s'est terminé avec succès en juin 2016.