Egalement disponible en:

Vous êtes ici

Bolta Parcha

Bolta Parcha

ehrc-2-bolta_parcha.jpg


Copyright: 
AKDN

Bolta Parcha, qui signifie « Talking Prescription » (prescription verbale), permet d'évaluer l'efficacité de l'utilisation des outils et des technologies de santé mobile dans l'amélioration de l'observance thérapeutique et des connaissances en matière de santé chez les patients atteints de maladies vasculaires au Pakistan.

Les maladies vasculaires entraînent des taux élevés de morbidité et de mortalité, notamment dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Le Pakistan a l'un des taux d'alphabétisation les plus faibles au monde, ce qui signifie que le manque de connaissances en matière de santé est un défi majeur dans le pays. De plus, de nombreux patients ne comprennent souvent pas ou ne suivent pas les prescriptions médicales, qui sont rédigées en anglais plutôt qu'en ourdou, la langue locale.

Ce projet de santé mobile a donc pour objectif d'évaluer l'efficacité et l'acceptabilité du serveur vocal interactif (SVI) de prescriptions Talking Prescriptions (Talking Rx) dans l'amélioration de l'observance thérapeutique et des connaissances en matière de santé chez les patients pakistanais atteints de maladies vasculaires.

L'unité neurovasculaire de l'Université Aga Khan (AKU), le Baylor College of Medicine et le Centre de ressources en télésanté du Réseau Aga Khan de développement (AKDN dHRC) ont collaboré afin de développer et de mettre à l'essai un système de rappel par SMS et de serveur vocal interactif appelé Talking Prescriptions. Le système permet aux patients de recevoir des messages vocaux personnalisés tandis que des rappels SMS pour la prise de médicaments leur sont envoyés afin d'améliorer leur observance thérapeutique et leurs connaissances en matière de santé.

Le système se base sur deux types d'applications intégrées l'une à l'autre : une application de numérisation sur ordinateur, qui scanne les ordonnances, et une application de compilation de dossiers médicaux en ligne, qui enregistre les patients, stocke leurs données pharmaceutiques et communique avec d'autres serveurs de messagerie. Il dispose également d'un serveur de messagerie et vocal, qui permet le stockage et le recoupement de fichiers audio.

Le SVI est personnalisé en fonction des prescriptions de chaque patient. Ces derniers peuvent également appeler l'hôpital quand ils le souhaitent et obtenir des informations sur les posologies, les effets secondaires possibles et sur les raisons pour lesquelles ils doivent suivre leur traitement.

Ce projet a vu le jour en juillet 2014 et une phase de test pilote a été menée à bien en décembre 2015. Durant 2016, des résultats favorables précoces sont ressortis de l'analyse des données et des rapports. Désormais, une mise à l'essai multicentrique de plus grande envergure est prévue pour Bolta Parcha.

Bolta Parcha a été entièrement financé par des subventions accordées par le Centre pour la mondialisation du Baylor College of Medicine à une équipe composée de l'ancien étudiant international de l'AKU, le Dr Salim Virani, de l'ancienne étudiante nationale de l'AKU, le Dr Ayeesha Kamran Kamal, et à une équipe d'ingénieurs en biomédecine et de développeurs de l'AKDN dHRC.