Aga Khan Development Network
 

What's New

General News

Press Releases

Speeches

Spotlights

Publications

In the Media

E-mail Bulletin Archives

Photos & Slide Shows

Videos

Podcasts

Awards received

Grant News

Rss

Le Gouvernement du Canada et l'Aga Khan Signent une Entente de Financement pour le Centre Mondial du Pluralisme


Please also see: Press release, Photographs, Speech by His Highness the Aga Khan, Discours de Son Altesse l'Aga Khan, Speech by Prime Minister of Canada and Video

Ottawa, Canada, le 25 octobre 2006 - Son Altesse l’Aga Khan va rencontrer aujourd’hui sur la colline parlementaire le Très honorable Stephen Harper, Premier ministre du Canada, et l’honorable Beverley Oda, ministre du Patrimoine canadien, pour signer une entente de financement relativement au Centre mondial du pluralisme dont le siège sera à Ottawa au Canada.

Le Centre mondial du pluralisme est un important et nouveau centre international de recherche, d’éducation et d’échange sur les valeurs, pratiques et politiques qui sous tendent les sociétés pluralistes. Inspiré par l’expérience canadienne, le Centre fonctionnera comme organisme d’expertise et source de connaissances sur la promotion des valeurs, politiques et pratiques pluralistes, et collaborera avec des pays pour favoriser des sociétés civiles modèles au sein desquelles chaque citoyen, quelles que soient les différences culturelles, ethniques ou religieuses, a la possibilité de réaliser son plein potentiel.

« Le rejet du pluralisme est présent un peu partout dans le monde, et joue un rôle fondamental dans l’émergence de conflits destructifs », a déclaré l’Aga Khan. Pour répondre à ce besoin, le Centre va entreprendre des recherches, offrir des programmes, faciliter le dialogue, élaborer des documents pédagogiques et travailler avec des partenaires dans le monde entier pour renforcer les capacités des individus, groupes, établissements d’enseignement et gouvernements afin de promouvoir des approches locales au pluralisme dans leurs propres pays et communautés.

L’Aga Khan a qualifié la pratique canadienne de la recherche de l’unité dans la diversité de « cadeau du Canada au monde ». La décision d’installer cette importante et nouvelle institution dans la capitale du Canada était donc toute naturelle. La mission du Centre appuie plusieurs grands objectifs de la politique internationale du Canada, entre autres la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance, un partage plus équitable des ressources du monde entre les pays développés et ceux en voie de développement, et la projection des valeurs canadiennes telles que la primauté du droit, les droits humains et le respect de la diversité.

En vertu des dispositions de cette entente, le gouvernement du Canada versera une contribution de 30 millions de dollars canadiens en vue de la création du fonds de dotation du Centre. L’Aga Khan fournira également un minimum de 30 millions de dollars, ce montant étant utilisé pour accroître le fonds de dotation et réaménager les installations de l’ancien Musée canadien de la guerre que le gouvernement met à la disposition du Centre, dans le cadre d’un bail à long terme, pour y installer son siège social international.

Constitué en vertu de la loi canadienne en tant qu’organisation non confessionnelle, bilingue et sans but lucratif, le Centre sera dirigé par un conseil d’administration indépendant composé de Canadiens éminents et d’experts venant d’autres régions du monde. Ce conseil, sous la présidence de Son Altesse l’Aga Khan, sera conjointement constitué par le Réseau Aga Khan de développement et le gouvernement du Canada.

L’annonce d’aujourd’hui, inspirée par le modèle pluraliste du Canada et la diversité de la communauté ismaélienne à travers le monde, marque le point culminant d’un dialogue de longue date entrepris en 2002. Depuis, le gouvernement et le Centre ont consulté un certain nombre de Canadiens de grande renommée et d’institutions de la société civile pour valider le mandat et les activités proposées du Centre. Le Centre mondial du pluralisme fera appel à la collaboration d’une vaste gamme d’intervenants, tels qu’organisations de la société civile, instituts de recherche et établissements universitaires. Les activités du Centre commenceront en 2007.

Pour de plus amples renseignements :
Jennifer Morrow
Gestionnaire, Communications
Fondation Aga Khan Canada
360, rue Albert, Suite 1220
Ottawa (Ontario) K1R 7X7
CANADA
Téléphone : 613-237-2532, poste 109
Télécopieur : 613-567-2532
E-mail : jennifer@akfc.ca  

Semin Abdulla
Sécretariat de Son Altesse l’Aga Khan
Aiglemont
60270 Gouvieux, France
Tél: +33 44 58 42 72
Fax : +33 44 58 11 14
E-mail : information@aiglemont.org  
Site web: www.akdn.org  

Notes : 
Son Altesse l’Aga Khan est le 49e Imam héréditaire (chef spirituel) des Musulmans Ismaéliens, composés de populations d’origines ethniques et culturelles diverses, qui vivent dans plus de 25 pays. Diplômé de Harvard en histoire de l’Islam, l’Aga Khan a succédé à son grand père comme Imam des Ismaéliens en 1957. Il est le fondateur et président du Réseau Aga Khan de développement.

Le Réseau Aga Khan de développement (Réseau) -- groupe d’agences de développement privées et non confessionnelles -- cherche à responsabiliser les communautés et individus pour améliorer leurs conditions de vie et possibilités, particulièrement en Afrique sub saharienne, en Asie du Centre et du Sud, et au Moyen Orient. Les neuf agences de développement du Réseau se concentrent sur le développement social, culturel et économique pour tous les citoyens, sans tenir compte de leur sexe, origine ou religion. Le principe sous jacent du Réseau est la compassion pour les plus vulnérables de la société. Le budget annuel qu’il consacre aux activités philanthropiques dépasse les 300 millions de dollars américains.

Le gouvernement du Canada et le Réseau Aga Khan de développement ont un partenariat modèle et de longue date qui s’étend au delà de nombreux domaines et de plusieurs pays. Par exemple, la Fondation Aga Khan Canada est depuis plus de 20 ans maintenant un partenaire important de l’Agence canadienne de développement international (ACDI) dans le cadre d’une série de programmes de développement allant de l’aménagement rural au Bangladesh, en Inde, au Pakistan et au Tadjikistan, à l’éducation de la petite enfance en Afrique orientale.

Bookmark and shareBookmark & Share

Return to top