Réseau Aga Khan de développement

Accueil

Actualités

Questions fréquentes

Son Altesse l'Aga Khan

Le Réseau Aga Khan de développement

Agences AKDN

Gros plan sur...

Rss

Inauguration d'un Nouvel Hôpital en Afghanistan


Voir également: 
Allocution, 
Un centre hospitalier de référence à Kaboul (PDF)
 Afghanistan : les programmes de développement social, culturel et économique du Réseau Aga Khan (PDF) 
Photographies

 

Kaboul, Afghanistan, 8 avril 2006 – Le Président afghan Hamid Karzai, la Première dame de France, Mme Bernadette Chirac, et Son Altesse l’Aga Khan, Président du Réseau Aga Khan de développement (AKDN), ont inauguré aujourd’hui l’Institut médical français pour l’Enfant (IMFE), hôpital de pédiatrie de classe internationale, fondé par l’association caritative française La Chaîne de l’Espoir-Enfants Afghans.

L’IMFE, anciennement Hôpital de la Femme et de l’Enfant, a été construit par La Chaîne de l’Espoir et Enfants Afghans, son antenne en Afghanistan, sur un terrain donné par le gouvernement afghan. L’hôpital a été financé par des dons de grandes entreprises et de particuliers français. A la demande de ses partenaires, l’établissement sera géré par l’AKDN, qui administre déjà 23 centres de soins en Afghanistan, dont des centres de santé communautaires et un hôpital régional à Bamyan.

L’IMFE sera un établissement privé à but non lucratif. Une partie des revenus générés et les dons reçus permettront de créer un Fonds d’aide sociale qui subventionnera les soins destinés aux indigents.

L’Afghanistan souffre d’un taux de mortalité infantile et maternelle parmi les plus élevés au monde. Un enfant sur quatre meurt avant l’âge de cinq ans et, toutes les trente minutes, une Afghane décède des conséquences d’une grossesse. L’espérance de vie moyenne de 42 ans est l’une des plus faibles du monde.

La construction de l’IMFE s’est achevée en 2005. Ouvert la même année, il est désormais opérationnel. Spécialisé en chirurgie pédiatrique, l’établissement a pour mission d’offrir à la population afghane, notamment aux femmes et aux enfants, un accès à des soins de qualité, grâce au concours financier permanent des gouvernements français et afghan, de La Chaîne de l’Espoir-Enfants Afghans, de l’AKDN et de donateurs privés.

L’IMFE s’appuie sur des techniques chirurgicales, médicales et de diagnostic de pointe, et comprend des services d’hospitalisation et de consultation externe en pédiatrie et chirurgie, en cardiologie et en orthopédie. Parallèlement à ses 70 lits d’hospitalisation, il comporte 15 lits de soins intensifs et de réanimation, huit lits de réveil, 10 salles de soins et de consultation, un laboratoire bien équipé et des blocs opératoires. Il est doté d’une technologie avancée en matière d’équipements de diagnostic et de traitement – scanner CT, radiologie et échographie – et d’une pharmacie hospitalière bien approvisionnée.

L’inauguration de cet établissement de pointe résulte de la création d’un partenariat entre les gouvernements de la France et de l’Afghanistan, l’AKDN et La Chaîne de l’Espoir-Enfants Afghans.

L’accord a été signé au nom des quatre partenaires par M. Philippe Douste-Blazy, ministre français des Affaires étrangères, par le Dr. Abdullah Abdullah, ministre afghan des Affaires étrangères, par le Dr. Shafik Sachedina, directeur des Affaires diplomatiques de l’Imamat ismaili, et par le professeur Alain Deloche, président-fondateur de La Chaîne de l’Espoir-Enfants Afghans.

Aux termes de cet accord, les gouvernements français et afghan et l’AKDN fourniront le soutien financier pour le personnel administratif et pour la formation médicale, et La Chaîne de l’Espoir incitera des chirurgiens, infirmières et techniciens parmi les plus qualifiés de France, d’Europe et d’Amérique du Nord à effectuer des missions dans cet hôpital. L’AKDN supervisera son expansion future sur un terrain adjacent fourni par le gouvernement afghan. Il comprendra alors 250 lits.

Les quatre partenaires contribueront au programme d’aide sociale afin de subventionner les plus pauvres, qui sont au cœur du projet de l’hôpital.

L’IMFE est appelé à devenir un important centre national de diagnostic et de traitement pour les hôpitaux régionaux qui sont en cours de réalisation en Afghanistan, dans le cadre de la stratégie gouvernementale de développement à long terme de la santé publique. Il fera également office de centre de formation pour le personnel infirmier et paramédical, et servira de modèle pour les soins hospitaliers en Afghanistan. Le nouvel accord permettra, par la suite, à l’hôpital de dépasser sa vocation initiale de pédiatrie, pour prodiguer des soins aux enfants et aux adultes des deux sexes, dans des domaines comme la santé maternelle, l’obstétrique, la néonatologie, l’oncologie et autres services généraux et spécialisés.

L’IMFE deviendra progressivement un centre hospitalier universitaire de référence dans le pays. Il travaillera en étroite collaboration avec la faculté de médecine de l’Université de Kaboul, avec l’Université Aga Khan (AKU) de Karachi et avec les universités françaises de Paris, Lyon, Toulouse et Caen.

L’AKU, première université privée du Pakistan fondée en 1983, et les Services de santé Aga Khan – deux agences dépendant de l’AKDN – géreront l’hôpital et soutiendront son expansion et sa transformation progressive en centre hospitalier universitaire de référence. La dotation en personnel expat rié diminuera à mesure que sera assurée la formation d’un personnel afghan.

L’Université Aga Khan, y compris son hôpital universitaire et son Ecole d’infirmières, apporte son concours à la recherche médicale et à l’éducat ion au Pakistan, où elle est le leader incontesté dans ce domaine, mais également dans d’autres pays. Elle gère divers programmes médicaux, de formation des infir mières, et de santé communautaire au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda et en Syrie. En Afghanistan, le programme de formation des infirmières de l’AKU est devenu la norme nationale. Les médecins afghans associés à l’IMFE pourront bénéficier de périodes de formation à l’hôpital de l’AKU de Karachi et dans certains hôpitaux français.

Contacts:

Aga Khan University
Ms. Uzma Osman
Senior Media Executive
The Aga Khan University
Stadium Road, Karachi
Tél: + 92 21 4862931
Mobile:0300 826 7556
E-mail: uzma.osman@aku.edu
Site internet: www.aku.edu

Olivier Guillaume
Conseiller de coopération
Ambassade de France, Kaboul
Tél: +93 (0)799 55 31 92

Enfants Afghans
Programme de La Chaîne de l’Espoir
96, rue Didot -75014 Paris, France
Tél: +33 (0)1 44 12 66 66
Sites internet: www.enfantsaghans.com
www.chainedelespoir.org

AKDN
Semin Abdulla
Department of Public Affairs
Secrétariat de Son Altesse l'Aga Khan
Gouvieux, France
Tél : +33.(0)3 44.58.40.00
Fax: +33.(0)3 44.58.11.14
E-mail: info@aiglemont.org
Site internet: www.akdn.org

Presidency of the Islamic Republic of Afghanistan
Khaleeq Ahmad
Deputy Spokesman on International Affairs
Tél: +93 (0)70 286 853

Notes:
La Chaîne de l’Espoir a été fondée en 1988 par le Professeur Alain Deloche, avec pour mission de donner accès à des services médicaux et chirurgicaux aux populations de pays qui en sont dépourvus. En novembre 2001, La Chaîne de l’Espoir a lancé son programme Enfants Afghans, visant à apporter une aide médicale durable aux enfants les plus nécessiteux. Construit avec le concours financier de nombreux donateurs français, l’Institut médical français pour l’Enfant (IMFE), anciennement Hôpital de la Mère et de l’Enfant, a ouvert ses portes en 2005. L’IMFE a déjà soigné plus de 7 000 enfants du monde entier, grâce à l’action de médecins venus de France, spécialisés en cardiologie, maladies cardiovasculaires, orthopédie, chirurgie abdominale et pédiatrique, chirurgie plastique et neurochirurgie. L’hôpital de Kaboul est le troisième établissement fondé par l’organisation, les deux autres se trouvant au Cambodge et au Mozambique.

Le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) a été fondé par Son Altesse l’Aga Khan, 49 e imam héréditaire (chef spirituel) des musulmans ismailis. Il s’agit d’un groupe d’agences de développement privées non confessionnelles ayant pour mission de permettre aux populations et aux particuliers d’améliorer leurs conditions de vie et leurs perspectives d’avenir, principalement en Afrique sub-saharienne, en Asie centrale et du Sud, et au Moyen-Orient. Les neuf agences de développement du Réseau œuvrent au développement social, culturel et économique de tous, sans distinction d’origine, de sexe ou de confession. Le Réseau s’appuie sur une éthique de compassion envers les membres les plus vulnérables de la société. Le budget annuel de ses activités philanthropiques dépasse 300 millions de dollars. L’AKDN a commencé à travailler en Afghanistan en 1995, en fournissant l’aide humanitaire et le soutien nécessaire à la réinstallation des réfugiés. Depuis, il participe très activement au développement économique, social et culturel du pays.

Favoris & partageFavoris & partage

Return to top