Réseau Aga Khan de développement

Accueil

Actualités

Questions fréquentes

Son Altesse l'Aga Khan

Le Réseau Aga Khan de développement

Agences AKDN

Gros plan sur...

Rss

Le Réseau Aga Khan de développement (AKDN)

Fondé par Son Altesse l’Aga Khan et placé sous sa direction, le Réseau Aga Khan de développement (Aga Khan Development Network ou AKDN) regroupe un certain nombre d’agences, d’institutions et de programmes œuvrant principalement dans les régions les plus pauvres d’Asie et d’Afrique. L’AKDN est une initiative contemporaine de l’imamat ismaili visant à concrétiser, à travers l’activité institutionnelle, la vision éthique de la société inspirée par le message de l’islam. Les programmes de l’AKDN sont appliqués sans distinction de confession, d’origine ethnique ou de sexe.

  • Les partenariats avec les gouvernementsGROS PLAN SUR...

    Les partenariats avec les gouvernements

    En Afghanistan, le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) est un partenaire privilégié du Programme gouvernemental de solidarité nationale (NSP). Sous l'égide du NSP, l'AKDN aide les villages à établir des conseils locaux de développement communautaire, à élire des conseils de direction responsables et transparents, et à définir les besoins prioritaires de ces villages.
    Lire  |  Tous les gros plans

  • L'environnement habilitantGROS PLAN SUR...

    L'environnement habilitant

    Dans chaque pays où il intervient, le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) s'emploie à promouvoir un environnement habilitant, à savoir l'adoption de lois et de politiques qui permettent, favorisent et facilitent la création d’institutions de la société civile, soutiennent la bonne gouvernance et encouragent un secteur privé socialement responsable.
    Lire  |  Tous les gros plans

  • Créer des institutions villageoises responsablesGROS PLAN SUR...

    Créer des institutions villageoises responsables

    L'identification des dirigeants et l'amélioration des capacités à diriger tiennent une place importante dans le travail de la Fondation Aga Khan. En fin de compte, la qualité de la gouvernance s'avère étroitement liée à celle des dirigeants élus. C'est pourquoi la Fondation s'applique à former des dirigeants qui font partie des organisations villageoises.
    Lire  |  Tous les gros plans

  • Promouvoir le leadershipGROS PLAN SUR...

    Promouvoir le leadership

    Convaincu que la formation d’élites intellectuelles autochtones est le meilleur garant de l’avenir d’une société, Son Altesse l’Aga Khan a été amené à créer en Asie et en Afrique un réseau de centres d’excellence catalyseurs de talents, connus sous le nom d’Académies Aga Khan (AKA).
    Lire  |  Tous les gros plans

  • Répondre aux nouveaux défisGROS PLAN SUR...

    Répondre aux nouveaux défis

    En restaurant le Fort Baltit dans la région du Hunza, au Pakistan, le Trust Aga Khan pour la culture (AKTC) a voulu faire du programme de restauration un véritable catalyseur du développement apte à générer de nouveaux emplois, offrir des formations aux métiers indispensables à une économie en mutation, et mettre en place de nouvelles formes de gouvernance.
    Lire  |  Tous les gros plans

  • La valorisation des ressources humainesGROS PLAN SUR...

    La valorisation des ressources humaines

    La Division formation professionnelle et continue (School of Professional and Continuing Education, SPCE) de l'Université d'Asie centrale (University of Central Asia, UCA) est le premier fournisseur de programmes officiels, de type universitaire, non diplômants de la région.
    Lire  |  Tous les gros plans

  • La responsabilisation des communautésGROS PLAN SUR...

    La responsabilisation des communautés

    Au milieu des années 1980, des responsables musulmans de la région côtière du Kenya demandèrent à être aidés pour améliorer le niveau général d'éducation de leurs enfants. La Fondation Aga Khan a répondu à leur attente en travaillant avec les éducateurs locaux, les dirigeants communautaires et les parents à la création des premières madrasas préscolaires.
    Lire  |  Tous les gros plans

  • Pluralisme et gouvernanceGROS PLAN SUR...

    Pluralisme et gouvernance

    Parmi les nombreuses composantes d'une bonne gouvernance, il en est une qui est souvent oubliée, c’est le pluralisme, qui peut se définir comme l’appréciation des cultures d’autres peuples, la tolérance et l’ouverture d’esprit envers leurs structures sociales, leurs valeurs et leurs croyances.
    Lire  |  Tous les gros plans

  • Rehausser le niveau de compétenceGROS PLAN SUR...

    Rehausser le niveau de compétence

    La qualité des ressources humaines d'un pays affecte directement la qualité de sa gouvernance. Ces 25 dernières années, l’Université Aga Khan (Aga Khan University, AKU) a eu pour mandat d’agir en faveur de la qualité des ressources humaines dans les pays en développement, notamment dans les domaines de la santé et de l'éducation.
    Lire  |  Tous les gros plans

  • Le renforcement de la société civileGROS PLAN SUR...

    Le renforcement de la société civile

    Malgré l’avancée de la démocratie dans les pays en développement, l'ONU estime que 40 pour cent de ses Etats membres sont encore des démocraties "non viables". De nombreux gouvernements ont pris conscience qu’il ne suffit pas de tenir des élections démocratiques et de créer des partis politiques pour rendre un Etat véritablement démocratique.
    Lire  |  Tous les gros plans

  • Ethique et vie économiqueGROS PLAN SUR...

    Ethique et vie économique

    Les fondements éthiques de l'AKDN exigent que les institutions dont il est constitué travaillent dans le respect des normes éthiques les plus strictes. Les structures administratives mises en place, les codes de conduite stricts en vigueur ainsi que les critères utilisés pour l'évaluation de la performance sont autant d'exemples de bonne gouvernance à suivre.
    Lire  |  Tous les gros plans

  • Une gouvernance communautaireGROS PLAN SUR...

    Une gouvernance communautaire

    Au cours des quatre dernières décennies, les agences AKDN ont concentré leurs efforts, notamment dans le secteur du développement rural, au développement d'organisations villageoises transparentes et élues démocratiquement.
    Lire  |  Tous les gros plans

  • Définir des normes de qualitéGROS PLAN SUR...

    Définir des normes de qualité

    A l'ère de l'Internet, se renseigner sur les institutions et sur leur efficacité est à la portée d'un simple clic. L'information devient omniprésente et accessible partout où une connectivité Internet existe. Mais il peut s'avérer difficile, par moment, de déterminer la qualité de l'information diffusée, de même que celle de l'organisation concernée.
    Lire  |  Tous les gros plans

  • Les partenariats dans la rénovation urbaineGROS PLAN SUR...

    Les partenariats dans la rénovation urbaine

    Conserver et redonner vie à un quartier historique est une tâche complexe qui requiert des connaissances diverses appartenant à plusieurs disciplines, allant de l’archéologie à l’ingénierie, de l’horticulture à la préservation, ou encore de la mobilisation sociale à la santé publique.
    Lire  |  Tous les gros plans

  • Investir dans l'éducation de la petite enfanceGROS PLAN SUR...

    Investir dans l'éducation de la petite enfance

    Lorsqu'un enfant atteint l'âge scolaire, la plupart des principaux circuits neuronaux, l'aptitude linguistique et les fonctions cognitives fondamentales sont déjà en place. Les premières années sont essentielles dans le processus de développement de l'intelligence, de la personnalité, du comportement social et du développement physique.
    Lire  |  Tous les gros plans

Actualités

L’aspect social, économique et culturel du développement
Les agences de l’AKDN opèrent dans le domaine du développement social et économique comme dans le domaine culturel. Œuvrent pour le développement social les organismes et programmes suivants : la Fondation Aga Khan (Aga Khan Foundation ou AKF) qui comprend le Programme Aga Khan de soutien  rural et le Programme de soutien au développement des communautés des régions de montagne, l’Université Aga Khan (Aga Khan University ou AKU), les Services de santé Aga Khan (Aga Khan Health Services ou AKHS), les Services d’éducation Aga Khan (Aga Khan Education Services ou AKES) et les Services Aga Khan pour l’aménagement et la construction (Aga Khan Planning and Building Services ou AKPBS).

Avec ses sociétés affiliées Tourism Promotion Services, Industrial Promotion Services et ses Services financiers, le Fonds Aga Khan pour le développement économique (Aga Khan Fund for Economic Development ou AKFED) cherche à renforcer le rôle du secteur privé dans les pays en développement en apportant son soutien aux initiatives privées dans le cadre d’actions de développement. Le Fonds et la Fondation encouragent aussi les politiques gouvernementales qui favorisent ce que l’Aga Khan a appelé un « environnement habilitant », à savoir des structures législatives et fiscales qui aident au développement.

Le Trust Aga Khan pour la culture (Aga Khan Trust for Culture ou AKTC) coordonne les activités culturelles de l’Imamat. Il  comprend le Prix Aga Khan d’architecture, le Programme en faveur des villes historiques et le Programme Education et culture. Le Trust apporte aussi un soutien financier au Programme Aga Khan d’architecture islamique à l’université de Harvard et au Massachusetts Institute of Technology, aux Etats-Unis.

Si chaque agence s’acquitte de son mandat respectif, il existe entre elles une collaboration permanente au sein du cadre global que forme le Réseau, favorisant leur interaction et leur permettant de se renforcer mutuellement dans la mise en œuvre de leurs missions. Elles poursuivent toutes le même objectif : permettre aux plus pauvres d’accéder à un niveau d’autosuffisance qui leur permette de subvenir à leurs besoins et d’aider à leur tour les plus nécessiteux qu’eux. L’une des caractéristiques essentielles du Réseau est de concevoir et mettre en œuvre des stratégies qui consistent à faire intervenir, ensemble, ses différentes agences dans un même environnement. Les institutions de l’AKDN poursuivent leur objectif grâce à l’énergie, au dévouement et aux compétences de bénévoles et de personnels rémunérés, et leurs activités reposent sur le savoir-faire de personnes de toutes confessions.

Un engagement à long terme
Il est nécessaire de donner aux modèles de développement le temps de démontrer leur efficacité et de permettre aux communautés locales d’assumer la totale responsabilité de leur propre développement.
C’est pourquoi les agences de l’AKDN prennent des engagements à long terme dans les régions où elles opèrent. La philosophie qui sous-tend leur action est la suivante : un environnement durable, favorable au développement humain, doit refléter les choix faits par les habitants eux-mêmes pour préserver des modes de vie et améliorer leur sort, en harmonie avec leur environnement. La notion de durabilité est donc, dès le départ, une considération essentielle.

L’expérience acquise durant ces trois dernières décennies en matière de développement montre que même lorsque les organisations gouvernementales, non gouvernementales et commerciales, et les agences de développement internationales conjuguent leurs efforts, elles ne parviennent pas à satisfaire la plupart et encore moins la totalité des besoins en matière de logement et de santé ni à procurer les moyens de subsistance aux populations du monde. Les institutions de l’AKDN travaillent en étroite collaboration avec les plus grandes agences de développement nationales et internationales du monde. (Pour plus d’information, voir Partenaires). L’AKDN est une structure indépendante et autonome constituée d’agences, d’institutions et de programmes, placé sous la direction de l’imamat ismaili. Les principales sources de financement émanent de la communauté ismailie et sa tradition de philanthropie, de bénévolat et d’autosuffisance, sous la conduite de l’imam héréditaire, garant des ressources matérielles de l’imamat.

Haut de page