You are here

You are here

  • The grant will go towards the implementation of a pilot palliative care training project for professionals from four hospitals of the Aga Khan Health Services in Kenya (Nairobi, Kisumu and Mombasa) and Tanzania (Dar Es Salaam).
    AKDN / Richma Piaraly
Un partenariat unit les Services de santé Aga Khan et 3 agences françaises pour le renforcement de l’offre de soins palliatifs au Kenya et en Tanzanie

Paris, France, le 19 avril 2017 - Les Services de santé Aga Khan (AKHS) et Expertise France ont signé un accord de partenariat visant à l’amélioration de la qualité des services de soins palliatifs au sein des hôpitaux Aga Khan au Kenya et en Tanzanie. Le programme bénéficie d’un financement de l’Agence française de développement de 250 000 € afin de faire former 4 médecins et 4 infirmiers de référence par des experts de l’Institut Curie.

Quatre hôpitaux situés au Kenya (Nairobi, Kisumu et Mombasa) et en Tanzanie (Dar Es Salaam) bénéficieront de cette formation pilote en matière de soins palliatifs dispensée par l’Institut Curie, reconnue internationalement pour son expertise technique dans ce domaine et son enseignement sur mesure. Expertise France a développé ce programme aux côtés des AKHS et de l’Institut Curie.

Pour le Dr. Alexis Burnod, expert responsable de la formation pour l’Institut Curie, « la diffusion de la culture palliative comme excellence de soin auprès de la personne malade et de ses proches est une invitation universelle. C'est un travail d'équipe pour une prise en charge globale centrée sur le patient. Le projet de partenariat avec nos collègues kenyans et tanzaniens renforce cette dynamique humaniste internationale. »

Sébastien Mosneron Dupin, directeur général d’Expertise France, a ajouté : « Les partenariats que nous avons construits entre les hôpitaux du Nord et du Sud ces 15 dernières années ont démontré l’importance des échanges de savoir-faire entre professionnels de la santé pour permettre d’enrichir leurs compétences, mais aussi d’améliorer l’organisation des structures hospitalières et le parcours de soins. »

Ce partenariat permettra au Kenya et à la Tanzanie de répondre à leur objectif de mise en place d’une offre de soins palliatifs dans la région, en fournissant une formation clinique spécialisée et en permettant aux personnels de santé de mettre en place des unités dédiées à cette offre de soins.

Les experts de l’Institut Curie et d’Expertise France fourniront un accompagnement et un retour d’expérience continus afin de contribuer au plaidoyer pour le développement du programme.

Les soins palliatifs dans les pays à ressources limitées

La qualité de vie des patients atteints de maladies chroniques et de leur entourage est une préoccupation croissance pour les pays du Sud, particulièrement en Afrique. L’impact des maladies chroniques comme le cancer, le VIH-Sida ou les maladies cardiaques affecte fortement ces pays, les mettant au défi d’élaborer un parcours de soins adapté.

D’après l’Organisation mondiale de la santé et l’Alliance mondiale des soins palliatifs, 78 % des 19 millions d’adultes ayant besoin de soins palliatifs résident dans des pays à revenus intermédiaires ou faibles. Souvent, les services de santé y manquent de médicaments antalgiques, d’infrastructures adaptées, de personnel médical suffisamment formé, d’unités de soins dédiées, et même de soutien gouvernemental.

Dans un grand nombre de pays d’Afrique et d’Asie centrale et du Sud, les antalgiques opiacés et opioïdes sont rares et souvent interdits à l’import : on estime que 80% de la population mondiale n’a pas accès à ce type de traitement palliatif en fin de vie.

« Ce partenariat voit le jour au plus fort des besoins en soins palliatifs dans ces deux pays », a estimé le Dr. Gijs Walraven, directeur de la Santé du Réseau Aga Khan de Développement (AKDN). « Il est urgent de mettre en place des actions de sensibilisation et de plaidoyer afin de créer un terreau favorable au développement des soins palliatifs dans ces pays. »

Le renforcement de l’offre de soins palliatifs dans les pays aux ressources limitées est une priorité pour l’AKDN, principalement actif en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient. Expertise France répond également aux enjeux des maladies chroniques et non-transmissibles dans ces pays. L’Institut Curie est l’institution de référence sur la recherche contre le cancer et a développé une approche innovante, multidisciplinaire et compréhensive des soins palliatifs.