Vous êtes ici

Vous êtes ici

Le Comité Directeur du Quatorzième cycle du Prix Aga Khan d'Architecture est sélectionné

Genève, Suisse, le 12 mars 2018 – Le Prix Aga Khan d’Architecture a annoncé aujourd’hui les membres du Comité Directeur de son quatorzième Cycle (2017 – 2019).

Instauré en 1977, le Prix Aga Khan d’Architecture est un prix triennal remis à des projets qui ont su établir de nouveaux standards d’excellence en architecture, aménagement urbain ou paysager, et de préservation de sites historiques.

Le Comité Directeur est présidé par Son Altesse l’Aga Khan. Les autres membres du Comité Directeur de ce cycle sont : David Adjaye, Architecte principal, Adjaye Associates, Londres. Mohammad al- Asad, Président, Centre CSBE, Amman. Emre Arolat, Fondateur, EAA-Emre Arolat Architecture. Francesco Bandarin, Professeur, Università Iuav di Venezia, Venise. Hanif Kara, Professeur, Directeur du Design et Co-fondateur, AKTII, Londres. Azim Nanji, Conseiller spécial, Aga Khan University, Nairobi. Nasser Rabbat, Professeur Aga Khan, Massachusetts Insitute of Technolgy, Cambridge. Brigitte Shim, Associée, Shim-Sutcliffe, Toronto. Marina Tabassum, Architecte principale, Marina Tabassum Architects, Dhaka. Farrokh Derakhshani, Directeur du Prix.

Le Comité Directeur est l’instance dirigeante du Prix. Il a pour charge d’établir les critères d’éligibilité pour la nomination des projets, de pourvoir la direction thématique du Prix, ainsi que de développer une planification pour son avenir, aussi bien sur la durée cyclique que sur le long terme. Pour chaque cycle du Prix, le Comité Directeur nomme un Jury indépendant, lequel sélectionnera les gagnants du Prix parmi les projets nominés.

Le Prix est en quête de projets représentatifs du plus large éventail d’interventions architecturales, avec une attention toute particulière donnée aux procédés mettant en œuvre les ressources locales et les technologies innovantes appropriées, mais aussi dont l’exemplarité peut être reprise comme modèle.

La localisation géographique des projets importe peu dans la mesure où ils répondent avec succès aux aspirations et aux besoins d’une société dans laquelle les musulmans occupent une place significative.

Le Prix Aga Khan d’Architecture a une dotation d’un million de dollars. La rigueur de son processus de sélection et de nomination lui a toujours valu d’être, aux yeux de nombreux observateurs, un des plus importants prix d’architecture au monde. Les gagnants du Prix 2016 étaient la mosquée de Bait Ur Rouf  à Dhaka et le Friendship Centre à Gaibandha, Bangladesh, le Centre d’art et bibliothèque pour enfants du hutong du thé, à Pékinen Chine, l’espace public Superkilen, à Copenhague, Danemark, le Pont piétonnier Tabiat, à Téhéran, Iran et l’Institut Issam Fares, à Beyrouth, Liban.
 
Pour plus d’informations, veuillez prendre contact avec :

Prix Aga Khan d’Architecture    
Case Postale 2049    
1211 Genève 2
Suisse
Téléphone : +41 (22) 909.72.00
Courriel : akaa@akdn.org
Site Internet : www.akdn.org/architecture

Joignez-vous aux conversations sur notre page Facebook
Téléchargez l’application du Prix pour iPhone, iPad and iTouch

NOTES

Le Prix Aga Khan d’Architecture (AKAA) est une des nombreuses activités du Trust Aga Khan pour la culture, visant à la préservation et la promotion du patrimoine matériel et spirituel des sociétés musulmanes. En tant qu’agence culturelle du Réseau Aga Khan du développement (AKDN), le Trust emploie le patrimoine culturel comme un moyen de développement. Parmi ces programmes, le Programme Aga Khan en faveur des villes historiques (AKHCP) œuvre à la revitalisation culturelle et économique des villes historiques dans le monde musulman. Ces dix dernières années, cette agence du Trust a travaillé à la réhabilitation de lieux historiques au Caire, à Kaboul, Hérat, Alep, Delhi, Zanzibar, Mostar, au nord du Pakistan, Tombouctou et Mopti. L’Initiative Aga Khan pour la musique (AKMI) soutient également les efforts de musiciens et de communautés traditionnelles afin de maintenir, de continuer le développement et de transmettre les traditions musicales. Le Musée Aga Khan à Toronto est dédié à la présentation d’une vision globale de la contribution des populations musulmanes à l’héritage mondial, aussi bien au niveau artistique qu’intellectuel et scientifique. Le Trust soutient également le Programme Aga Khan d’architecture islamique (AKPIA) à l’Université d’Harvard et au Massachusetts Institute of Technolgy (MIT), ainsi que www.ArchNet.org, une ressource majeure sur l’architecture islamique.

Le Trust Aga Khan pour la culture (AKTC) fait partie du Réseau Aga Khan du développement, un groupe d’agences de développement privé travaillant à renforcer les communautés et les individus, le plus souvent dans des circonstances difficiles, à améliorer les conditions de vie et à offrir de nouvelles opportunités, tout particulièrement en Asie centrale et du Sud, ainsi qu’en Afrique Sub-Saharienne. Les agences du Réseau œuvrent pour le bien de tous les citoyens, sans distinction de genre, d’origine ou de religion. L’élan sous-jacent réside dans une éthique de compassion pour les personnes vulnérables. Son budget annuel pour les activités de développement social et culturel était de 925 millions de dollars en 2017. Le Fonds Aga Khan pour le développement économique (AKFED), une agence de développement de l’AKDN dont l’activité est de réaliser des investissements à long terme dans les économies fragiles et sur une base de profit, avait un revenu annuel supérieur à 4,1 milliards de dollars en 2017. Les bénéfices sont utilisés pour financer d’autres projets de développement.