Aga Khan Development Network
 

What's New

General News

Press Releases

Speeches

Spotlights

Publications

In the Media

E-mail Bulletin Archives

Photos & Slide Shows

Videos

Podcasts

Awards received

Grant News

Rss

Neuf Projets reçoivent le prix Aga Khan d'Architecture 2007


Please also see: Photographs of the Award Recipients, High resolution imagesBackground information, Aga Khan Award for Architecture home page, Video and Press Release

Le 4 septembre 2007, lors d’une cérémonie à Kuala Lumpur en Malaisie, Son Altesse l’Aga Khan a annoncé les neuf lauréats du Prix Aga Khan d’Architecture 2007. Cette année a marqué le 30ème anniversaire du Prix depuis sa création en 1977, et l’achèvement du 10ème cycle du programme.

Le Prix Aga Khan d’Architecture est un prix triennal doté de US$ 500,000, ce qui en fait le prix le mieux récompensé. La rigueur de son processus de sélection et de nomination lui a toujours valu d’être aux yeux de nombreux observateurs, un des plus importants prix d’architecture au monde. Les gagnants du prix sont aussi divers que les Tours Petronas à Kuala Lumpur ou une école primaire au Burkina Faso.

« L’essentiel du prix d’Architecture est d’examiner, d’analyser, de comprendre et de tenter d’influencer la dynamique de changements physiques dans les sociétés islamique. » Comme le remarque Son Altesse l’Aga Khan. « Notre volonté et notre aspiration sont de faire preuve d’assez d’humilité pour comprendre les mutations en cours et chercher à les influencer pour offrir un meilleur environnement aux générations futures.»

Durant ce cycle du Prix, 343 projets ont été pris en considération, parmi lesquels 27 ont fait l’objet de rapports sur site effectués par des experts internationaux. Un Jury indépendant a ensuite retenu neufs lauréats parmi les plus hauts standards de l’excellence architecturale tout en étant le reflet des valeurs liées à leur environnement propre.

Les neufs projets sélectionnés par le Jury du Prix 2007 sont :


Avec son architecture emblématique, l’Université de Technologies Petronas fournit une structure inspirante pour l’éducation dans un pays au développement rapide. Le Prix sera partagé entre les architectes de Foster + Partners et de GDP Architects, et la Société Petronas (les Tours Petronas ont également reçu un Prix lors du cycle 2004).

En 1979, les représentants des communautés grecques et turques chypriotes ont tenu une réunion sous les auspices des Nations Unies pour mettre en place un plan d’ensemble pour la Réhabilitation de la Ville Fortifiée de Nicosie. Effort durable de collaboration, ce projet a radicalement transformé la ville et son économie alors sur le déclin, usant des restaurations architecturales et des réhabilitations comme catalyseurs pour améliorer de la qualité de vie des deux côtés de la ville divisée. Les représentants des communautés grecques et turques chypriotes partageront le Prix avec l’équipe du Plan d’ensemble de Nicosie.

Le Jardin Samir Kassir est un espace serein et contemplatif qui épouse les conditions spatiales et l’infrastructure d’une ville au développement rapide. Le Prix sera remis à Vladimir Djurovic, le principal architecte paysagiste travaillant aujourd’hui au Liban.

La Réhabilitation de la Ville de Shibam fait partie d’un projet dont l’objectif est la préservation de ce lieu unique comme une communauté vivante et dont les restaurations architecturales sont intégrées au sein de structures économiques et sociales. Le Prix sera partagé entre les différentes agences culturelles du Gouvernement du Yémen, la Coopération Technique Allemande (GTZ) et la communauté de Shibam.

Le Marché Central de Koudougou apporte des améliorations simples au matériau traditionnel - la terre stabilisée - pour créer un espace important d’échanges économiques et civiques. Il représente l’opportunité pour une ville moyenne du Burkina Faso de se renforcer et de se développer. Le Prix sera partagé entre la Municipalité de Koudougou, l’Agence Suisse de Développement et de Coopération (SDC), et les architectes, Laurent Séchaud et Pierre Jéquier.

Grâce au rapport entretenu avec le savoir et l’expérience locale, la Restauration du Complexe Amiriya au Yémen a vu la renaissance de technique perdues de construction et d’ornementation. Le projet représente une avancée considérable dans la protection du patrimoine culturel au Yémen. Le Prix sera remis aux directeurs du projet, à l’archéologue et restauratrice iranienne Selma Al-Radi et à son alter-ego yéménite, Yaya Al-Nasiri.

Malgré les contraintes imposées par le promoteur, la Tour Résidentielle Moulmein Rise utilise des techniques innovantes qui combinent de nouveaux principes propres à l’architecture tropicale et apportent des améliorations à ce type d’habitat. Wong Mun Summ et Richard Hassell, associés du cabinet d’architecture WOHA, recevront le Prix.

Le principe directeur de la construction de l’Ambassade Royale des Pays-Bas à Addis-Abeba était le respect du lieu tout en répondant aux impératifs fonctionnels d’une ambassade en activité, ce qui se retrouve aujourd’hui dans une structure contemporaine complètement intégrée dans son environnement. Les architectes hollandais Dick van Gameren et Bjarne Mastenbroek partageront le Prix avec les architectes éthiopiens du cabinet Abba Architects.

Construite en quatre mois sans autre outil que leurs mains par la communauté locale et les architectes volontaires venus d’Allemagne et d’Autriche, l’Ecole à Rudrapur, Bangladesh, utilise les méthodes et les matériaux traditionnels de construction pour créer un nouveau modèle d’école élégante, simple et humaine. Les architectes Anna Heringer et Eike Roswag partageront le Prix avec les artisans et les volontaires qui ont participé à la construction, et avec l’ONG bangladeshi pour un développement rural durable Dipshika.

Le Jury du Prix 2007 a souhaité insister sur la signification des collaborations et échanges d’idées - entre les architectes, les artisans, les gouvernements les agences internationales de développement, les clients et les usagers - qui sont les caractéristiques déterminantes des projets gagnants (voir la Communication du Jury).

Le Prix Aga Khan d’Architecture
Le Prix Aga Khan d’Architecture a été créé en 1977 par Son Altesse l’Aga Khan dans le but de reconnaître et favoriser les concepts architecturaux les plus aptes à satisfaire les besoins des sociétés musulmanes et à répondre à leurs aspirations. Le Prix récompense des ouvrages d’excellence qui répondent aux préoccupations de disciplines aussi diverses que l’architecture contemporaine, l’habitat social, l’amélioration du cadre de vie des communautés ou encore la restauration, la revitalisation et la préservation des sites, l’aménagement du paysage et la protection de l’environnement bâti.

Le Prix est placé sous la responsabilité d’un Comité de Direction présidé par Son Altesse l’Aga Khan. Les membres actuels du Comité de Direction sont Omar Akbar (Directeur, Fondation Bauhaus Dessau, Dessau), Jacques Herzog (Architecte associé, Architectes Herzog & de Meuron, Bâle), Glenn Lowry (Directeur, Musée d’Art moderne, New York), Mohsen Mostafavi (Doyen, Ecole d’Architecture, d’Art et d’Urbanisme, Université Cornell, Ithaca), Farshid Moussavi (Architecte associée, Foreign Office Architects, Londres), Hani Rashid (Architecte associé, Asymptote Architecture, New York.), Modjtaba Sadria (Professeur, Institut d’Etude des Civilisations Musulmanes-AKU, Londres) et Billie Tsien (Architecte associée, Tod Williams Billie Tsien Architectes, New York). Farrokh Derakhshani est le Directeur du Prix.

Les Prix sont attribués par un Jury indépendant nommé par le Comité de Direction pour chaque cycle triennal. Les membres du Jury pour le cycle 2005-2007 sont Homi Bhabha (Professeur, Université d’Harvard, USA), Okwui Enwezor (Conservateur, Doyen des Affaires Académique et Vice-Président senior de l’Institut d’Art de San Francisco, USA), Homa Farjadi (Architecte associée, Farjadi Architects, Londres), Sahel Al-Hiary (Architecte principal, Sahel Al-Hiyari and Partners, Jordanie), Shirazeh Houshiary (Artiste), Rashid Khalidi (Professeur, Université Columbia, New York), Brigitte Shim (Architecte associée, Shim-Sutcliffe Architects, Toronto), Han Tümertekin (Architecte principal, Mimarlar Tasarim ve Danismanlik, Istanbul) Kenneth Yeang (Architecte principal, Llewelyn Davies Yeang, GB, et Hamzah & Yeang, Malaisie).

En l’honneur des lauréats et pour marquer la fin de chaque cycle triennal, la cérémonie de remise du Prix a toujours pour cadre un haut lieu de l’architecture islamique: les Jardins de Shalimar à Lahore (1980), le Palais de Topkapi à Istanbul (1983), le Palais Badi’ à Marrakech (1986), la Citadelle de Saladin au Caire (1989), la Place du Réghistan à Samarkand (1992), le Karaton de Surakarta à Solo (1995), l’Alhambra à Grenade (1988), la Citadelle d’Alep (2001) et les Jardins de la Tombe d’Humayun à Delhi (2004).
Une monographie du Prix 2007 sera publiée par IB Tauris & Co en septembre 2007. Ce livre, Intervention Architecture: Building for Change comprend des descriptions concises et illustrées des neufs projets gagnants, un essai introductif de Homi K. Bhabha ainsi que les contributions d’Omar Akbar, Homa Farjadi, Sahel Al-Hiyari, Shirazeh Houshiary, Mohsen Mostafavi, Farshid Moussavi, Modjtaba Sadria, Brigitte Shim, Billie Tsien et Kenneth Yeang.

A propos de Son Altesse l’Aga Khan et du Trust Aga Khan pour la Culture (AKTC)
Imam (chef spirituel) de la communauté Shia Imami Ismaili musulmane, Son Altesse l’Aga Khan a marqué le début de l’année de son Jubilée d’Or le 11 juillet 2007. Il y a cinquante ans, alors âgé de 20 ans, il succédait à son grand-père, Sir Sultan Mahomed Shah Aga Khan, en tant que 49ème Imam héréditaire de la communauté Shia Imami Ismaili musulmane. L’Aga Khan est le guide spirituel de quelques 15 millions de personnes réparties dans 25 pays, principalement en Asie de l’Ouest et en Asie Centrale, en Afrique et au Moyen-Orient, mais aussi en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest. Chef spirituel des Ismailis, l’Aga Khan a renforcé la perception de l’Islam comme une foi spirituelle et réfléchie, qui enseigne la compassion et la tolérance et qui prône la dignité de l’homme, la plus noble création d’Allah. L’Aga Khan est un descendant direct du Prophète Muhammad (la paix soit avec lui) par son cousin et beau-fils, Ali, le premier Imam, et sa femme Fatima, la fille du Prophète.

Le Prix Aga Khan d’Architecture est une des nombreuses activités du Trust visant à la préservation et la promotion du patrimoine matériel et spirituel des sociétés musulmanes. En tant qu’agence culturelle du Réseau Aga Khan de développement (AKDN), le Trust emploie le patrimoine culturel comme un moyen de développement. Ses programmes comprennent le Programme Aga Khan des villes historiques (HCP), qui oeuvre à la revitalisation culturelle et économique des villes historiques dans le monde musulman. Au cours des dernières décennies, des lieux historiques comme Le Caire, Kaboul, Herat, Alep, Delhi, Zanzibar, Mostar, le Nord du Pakistan, Tombouctou et Mopti ont été réhabilités. L’Initiative Aga Khan pour la musique en Asie centrale (AKMICA) encourage les efforts des musiciens et des communautés d’Asie centrale, en plus de développer et transmettre les traditions musicales, élément vitale de leur patrimoine culturel. Le Programme musées coordonne le développement d’un certain nombre de musées et d’expositions, et plus particulièrement les projets en cours au Caire et à Toronto. Le Trust soutient également les arts de l’Islam et les départements d’architecture de l’Université de Harvard et de l’Institut de Technologie du Massachussetts (MIT), ou encore www.ArchNet.org, une des principales ressources online de l’architecture islamique.

Le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) est un groupe d’agences de développement privé travaillant à renforcer les communautés et les individus, le plus souvent dans des circonstances difficiles, à améliorer les conditions de vie et à offrir de nouvelles opportunités, tout particulièrement en Asie Centrale et du Sud, ainsi qu’en Afrique Sub-saharienne. Les agences du Réseau oeuvrent pour le bien de tous les citoyens, sans distinction de genre, d’origine ou de religion. L’élan sous-jacent réside dans une éthique de compassion pour les personnes vulnérables. Son budget annuel pour les activités de développement social et culturel est de US$ 320 millions. Le Fond Aga Khan pour le développement économique (AKFED), une agence de développement de l’AKDN dont l’activité est de réaliser des investissements à long terme dans des économies fragiles et sur une base de profit, a un revenu annuel supérieur à US$ 1,5 milliards. Les bénéfices sont utilisés pour financer d’autres projets de développement.

Pour plus d’informations, veuillez prendre contact avec:
Prix Aga Khan d’Architecture
Case postale 2049
1211 Genève 2
Suisse

Facsimilé: (41.22) 909.72.92
Tél: (41.22) 909.72.00
E-mail: akaa@akdn.org
Site internet: akdn.org/architecture

Bookmark and shareBookmark & Share

Return to top