Aga Khan Development Network
 

What's New

General News

Press Releases

Speeches

Spotlights

Publications

In the Media

E-mail Bulletin Archives

Photos & Slide Shows

Videos

Podcasts

Awards received

Grant News

Rss

D’éminentes personnalités inaugurent à Kaboul la construction d’un service d’obstétrique ultramoderne


Voir aussi: Photos | Aperçu | English Version

Kaboul, le 20 octobre 2012 – La cérémonie organisée aujourd’hui annonce la construction d’une nouvelle aile de l’Institut médical français pour l’enfant (FMIC) dédiée à l’obstétrique et à la gynécologie, qui dispensera des soins de qualité aux mères et aux nouveaux-nés. Le bâtiment, qui sera achevé dans 24 mois, offrira 52 lits supplémentaires pour les soins obstétriques et gynécologiques ainsi qu’une unité de soin intensif néonatal de 14 lits – la première d’Afghanistan.

Son Excellence Karim Khalili, vice-président de la République islamique d’Afghanistan, Son Altesse le Prince Karim Aga Khan, et M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères de la République française, étaient les invités d’honneur de cet évènement.

Dans son discours, l’Aga Khan a salué l’excellence du FMIC, précisant que ce centre aide le système de santé afghan à gagner en autonomie.

« Pour l’Afghanistan, cela signifie tout simplement que les gens n’ont plus le sentiment de devoir s’aventurer hors du pays pour accéder à des soins de qualité », a-t-il expliqué, ajoutant que le FMIC et son extension s’inscrivaient à ses yeux dans une volonté plus large d’assurer des soins médicaux de qualité non seulement aux Afghans, mais à l’ensemble des populations voisines. Son Altesse le Prince Karim Aga Khan a également annoncé le projet, à plus long terme, de construire sur un site adjacent à l’hôpital un centre médical international desservant toute la région.

D’une valeur de 17,7 millions USD, la nouvelle aile de l’hôpital sera financée par la France (11,7 millions USD) et par le Réseau Aga Khan de développement (6 millions USD). L’entrée en service est prévue pour début 2015. Une équipe dédiée du FMIC et de l’Université Aga Khan supervisera l’avancée du projet.

M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a qualifié l’hôpital de Kaboul et son personnel d’exemplaires. À son arrivée aux portes de l’établissement, a-t-il raconté, il a été accueilli par une petite fille de cinq ans ayant bénéficié d’une opération à cœur ouvert seulement quelques jours plus tôt. Et d’en conclure : « Quelle autre justification faudrait-il encore ? »

Son Excellence Karim Khalili, vice-président de l’Afghanistan, a lui aussi loué le travail du FMIC : « Le FMIC peut s’enorgueillir de nombreuses réussites depuis sa création, et a atteint l’excellence dans plusieurs domaines sanitaires en Afghanistan. »

Inauguré en 2006, l’Institut médical français pour l’enfant relève d’un partenariat public-privé entre le gouvernement de la République islamique d’Afghanistan, le gouvernement français, le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) et l’association humanitaire La Chaîne de l’Espoir. L’hôpital est géré et exploité par l’Université Aga Khan (AKU), elle-même une agence de l’AKDN.

Pour le Dr Eric Cheysson, président de La Chaîne de l’Espoir, c’est un moment de grande émotion, un honneur, un rêve qui devient réalité.

Au cours des six dernières années, le FMIC a introduit différentes techniques avancées de soins pédiatriques, dont la chirurgie cardiaque, la chirurgie de la colonne vertébrale et la chirurgie laparoscopique. En 2009, les services du FMIC ont reçu la certification ISO 9001:2008, reflet de leur qualité. Le FMIC a aussi lancé ses premiers programmes de formation de troisième cycle en médecine et en chirurgie pédiatriques avec la coopération du ministère de la Santé publique et de l’AKU à Karachi, au Pakistan. L’établissement est également réputé pour ses services de télémédecine, qu’il dispense aux hôpitaux afghans de Bamyan et Faizabad.

La création de nouveaux services d’obstétrique et de gynécologie découle de l’objectif initial des partenaires de créer un hôpital pour la mère et l’enfant et de répondre aux besoins de la population afghane en matière de santé. Les principes, clairement établis au sein du FMIC, visant à renforcer les capacités des professionnels de la santé locaux seront appliqués et étendus aux soins dispensés aux femmes et aux nouveau-nés à l’échelle nationale.

Pour plus d’informations :

En Afghanistan :


Dr Bashir Sakhizada
Tél. : 799357237

International :

Sam Pickens
Aga Khan Development Network
1-3, avenue de la Paix
1202 Genève Suisse
Tél. : +41 22 909 7200
Courriel : info@akdn.org

Notes

L’institut médical français pour l’enfant (FMIC)


L’Institut médical français pour l’enfant (FMIC) a été fondé en 2006 dans le cadre d’un partenariat public-privé unique entre les gouvernements afghan et français, l’ONG La Chaîne de L’Espoir/Enfants Afghans et le Réseau Aga Khan de développement (par le biais de l’Université Aga Khan). Le FMIC a ouvert ses portes pour proposer en Afghanistan des services de soins d’excellence, rivalisant avec les meilleurs établissements médicaux de la région. Commençant par la chirurgie pédiatrique, notamment générale et orthopédique, le FMIC a rapidement assuré des services de médecine pédiatrique, cardiologie, neurochirurgie, chirurgie cardiaque, chirurgie plastique pédiatrique et anesthésie. L’hôpital compte désormais 85 lits, dont 15 en soins intensifs.

Réseau Aga Khan de développement

L’AKDN a été fondé par son Altesse l’Aga Khan, 49e imam héréditaire (chef spirituel) des musulmans chiites ismailis. Il regroupe plusieurs agences de développement privées, non confessionnelles, qui cherchent à donner aux communautés et aux individus les moyens d’améliorer leurs conditions de vie et leurs perspectives d’avenir, surtout en Afrique sub-saharienne, en Asie centrale et du Sud et au Moyen-Orient. Les neuf agences de développement du Réseau concentrent leur action sur le développement social, culturel et économique de tous, sans distinction de sexe, de d’origine ou de religion. L’AKDN fonde son action sur une éthique de compassion envers les membres les plus vulnérables de la société. Le budget annuel de ses activités philanthropiques est supérieur à 600 millions USD.

Université Aga Khan (AKU)

L’AKU est une agence du Réseau Aga Khan de développement (AKDN), fondée par Son Altesse l’Aga Khan en 1983. L’Université Aga Khan se veut « aux frontières des connaissances scientifiques et humanistes » encourageant les étudiants à apprendre et à mener leurs recherches de manière indépendante, mus par un esprit de service et de respect envers autrui. Depuis 28 ans qu’elle a été créée, l’Université Aga Khan intervient surtout dans les domaines de la santé et de l’éducation. Pour les décennies à venir, l’Université prévoit d’aller au-delà des succès remportés dans ces domaines pour se diversifier plus encore, sur les plans tant géographique qu’intellectuel.

Bookmark and shareBookmark & Share

Return to top