Aga Khan Development Network
 

What's New

General News

Press Releases

Speeches

Spotlights

Publications

In the Media

E-mail Bulletin Archives

Photos & Slide Shows

Videos

Podcasts

Awards received

Grant News

Rss

Le Président Museveni et l’Aga Khan inaugurent la centrale hydroélectrique de Bujagali


Voir aussi:
Dossier du project.
English: Press Release — Speeches by the Aga Khan, Nizar Juma, Chairman of Bujagali Energy Ltd — Videos: Inauguration of the Bujagali Hydropower Plant, Powering Uganda's Future and A Brighter Future for Uganda — Photographs of the Inauguration Ceremony, and the Bujagali Hydropower ProjectProject Brief.

Établi dans le cadre d’un partenariat public-privé unique, le projet stimulera la croissance économique et fournira à l’Ouganda une énergie propre et fiable

  • La réussite du projet est celle d’un partenariat public-privé de développement infrastructurel qui a réuni le gouvernement ougandais, Industrial Promotion Services (IPS – la branche du Fonds Aga Khan pour le développement économique dédiée aux infrastructures et au développement industriel) et une société détenue par Blackstone, Sithe Global.
  • La centrale hydroélectrique, d’une puissance de 250 MW, a presque doublé l’approvisionnement de l’Ouganda en électricité et quasiment supprimé les délestages.
  • Le coût total du projet s’élève à 900 millions USD.

Jinja, Ouganda, le 8 octobre 2012 — Son Excellence le Président Yoweri Kaguta Museveni a inauguré aujourd’hui la centrale hydroélectrique de Bujagali, de 250 MW, en présence de Son Altesse l’Aga Khan.

La construction de la centrale de Bujagali a coûté 900 millions USD. Ce projet a été développé conjointement par Industrial Promotion Services (IPS) – la branche du Fonds Aga Khan pour le développement économique dédiée aux infrastructures et au développement industriel –, par Sithe Global Power LLC (États-Unis), société détenue en majorité par un fonds, Blackstone Capital Partners IV L.P., géré par Blackstone pour ses investisseurs, et par le gouvernement ougandais. Bujagali, source d’énergie propre et renouvelable, double presque la capacité effective de production de l’Ouganda, supprimant ainsi les délestages d’électricité dont le pays souffrait, jusque récemment, plus de 12 heures par jour.

L’inauguration, qui s’est déroulée la veille des célébrations des 50 ans de l’indépendance ougandaise, a réuni des représentants du gouvernement, des chefs d’États africains, des dignitaires et des diplomates internationaux.

Lors de la cérémonie, Son Excellence le Président Yoweri Museveni a souligné l’importance de la centrale de Bujagali, source d’électricité stable, fiable et abondante, pour le bien-être et le développement de l’Ouganda et de son peuple. Il a remercié les partenaires du projet d’avoir achevé la centrale dans les délais et salué le rôle de Son Altesse dans la création de ce consortium.

Bujagali constitue l’un des investissements privés les plus importants jamais réalisés en Afrique subsaharienne dans le domaine de l’énergie et crée un précédent unique en matière de partenariat public-privé. La centrale sera exploitée par la Bujagali Energy Limited (BEL), société fondée par les promoteurs du projet et le gouvernement ougandais dans le seul but de développer, puis d’exploiter le site pour une durée de 30 ans, période après laquelle la concession sera cédée au gouvernement ougandais au prix nominal d’un dollar.

« Bujagali est un projet foncièrement ougandais. C’est une réussite ougandaise, et je tiens à remercier le Président d’avoir fait en sorte que ce partenariat public-privé unique puisse aller de l’avant », a déclaré Son Altesse l’Aga Khan lors de l’inauguration. « Ce projet ne se borne pas à fournir de l’électricité. Il investit dans l’éducation, la santé et le développement social, ainsi que dans tous les domaines d’action qui améliorent la qualité de vie des habitants locaux. Je pense que c’est un enseignement primordial, car ultimement l’objectif est d’améliorer les conditions de vie des personnes, aussi parfaitement qu’il est possible », a ajouté Son Altesse.

La centrale, dont la construction a débuté en août 2007, ne garantit pas seulement à l’Ouganda une production électrique suffisante à moyen terme, mais, et c’est essentiel, réduit aussi les coûts de base de l’électricité dans le pays. Bujagali comprend cinq turbines de 50 MW chacune, mises en service par étapes entre février et juin 2012.

« Qu’un projet de la taille et de la complexité de Bujagali ait été achevé dans les délais et dans les limites du budget imparti, tout en respectant les normes techniques, sociales et environnementales les plus strictes, c’est là un témoignage formidable de la qualité et de l’expérience des équipes de promotion, de développement et de construction, auxquelles je suis fier d’être associé. L’expérience accumulée à Bujagali n’a pas de prix et nous nous appuierons très certainement sur elle pour développer de futurs projets dans la région », a indiqué Nizar Juma, Président de la Bujagali Energy Ltd.

La demande ougandaise d’électricité augmentait récemment de 10 % par an. Or, avant la mise en service de Bujagali, l’offre énergétique stagnait. Les fréquents délestages occasionnaient une perte de 1 à 1,5 % du PIB ougandais, freinant le développement social et économique du pays. Depuis sa mise en service, Bujagali a remplacé plus de 100 MW qui provenaient auparavant d’installations de location coûteuses, ce qui économise au gouvernement plus de 9,5 millions USD de subventions par mois. Le projet devrait servir de catalyseur permettant une croissance sociale et économique accélérée dans toute la région.

Bujagali est un partenariat public-privé très réussi, constituant un modèle idéal sur lequel prendre exemple dans toute la région.

David Foley, Directeur général senior du groupe et PDG de Blackstone Energy Partners, a lui aussi pris la parole, affirmant : « Bujagali illustre les opportunités de développement que peuvent créer dans les économies en expansion les partenariats public-privé réussis. Blackstone est fier d’avoir, aux côtés de son partenaire, Son Altesse l’Aga Khan, joué un rôle important dans le développement de Bujagali, projet dont la réalisation est à mettre au crédit du Président Museveni et du gouvernement ougandais. L’Afrique est un continent riche en ressources, prêt au développement d’installations hydroélectriques telles que Bujagali. Au nom de ses investisseurs, Blackstone a investi des milliards de dollars de fonds propres dans des activités énergétiques sur quatre continents et continuera d’investir dans les économies émergentes pour leur fournir l’énergie propre, fiable et abordable dont elles ont besoin pour poursuivre leur croissance. »

Au plus fort de la construction, le projet employait près de 3 000 personnes, dont 2 000 parmi les plus qualifiées continuent de contribuer fructueusement aux secteurs ougandais de l’électricité ou du BTP. La centrale hydroélectrique de Bujagali a également eu un impact sur les communautés locales, les services communautaires ont été améliorés : approvisionnement en eau potable, modernisation des établissements éducatifs et sanitaires dans les villages voisins, fonds de micro-crédit à destination des populations rurales environnantes, enfin, amélioration des infrastructures. L’accès à l’électricité est lui aussi assuré.

Le projet hydroélectrique de Bujagali est enregistré comme « mécanisme de développement propre ». C’est le plus grand projet de ce type entrepris dans les pays les moins avancés. Bujagali permettra une réduction annuelle moyenne de 900 000 unités de réduction certifiée des émissions (URCE), ce qui place la centrale à l’avant-garde des solutions d’énergie propre.

Bruce J. Wrobel, PDG de Sithe Global, également présent, a quant à lui déclaré : « Nous pensons que des projets comme Bujagali, qui a eu des effets bénéfiques retentissants sur le secteur ougandais de l’énergie tout en atténuant l’empreinte écologique d’une génération, sont indispensables au développement durable. Nous sommes fiers d’avoir contribué, aux côtés de nos partenaires, les bailleurs et le gouvernement ougandais, à faire de ce projet une réalité et il est gratifiant de constater l’impact qu’il a déjà, non seulement parce qu’il fournit une énergie propre, renouvelable et abondante, mais parce qu’il se répercute positivement sur la vie des gens dans la communauté et dans la région. »

Le projet a été rendu possible par le soutien d’un certain nombre d’autres bailleurs : la Société financière internationale (SFI), la Banque européenne d’investissement, la Banque africaine de développement (BAD), la Nederlandse Financierings-Maatschappij voor Ontwikkelinsslanden N.V. (FMO), la Sociéte de Promotion et de Participation pour la Coopération Économique (PROPARCO)/l’Agence française de développement (AFD), la Deutsche Investitions-und Entwicklungsgesellschaft MBH (DEG) et KfW. Barclays/ABSA Capital et la Standard Chartered Bank apportent leur financement par voie de prêt commercial assorti d’une garantie partielle des risques par l’Association internationale de développement (IDA), tandis que les capitaux engagés par Sithe Global sont couverts par une assurance de l’AMGI.

Pour plus d’informations:

Bujagali Energy Limited (BEL)
Dr Kevin Kariuki
kevin.kariuki@ipskenya.com
+254-20-3280000/2228026

Semin Abdulla
Réseau Aga Khan de développement
semin.abdulla@akdn.org
+33344584000

Oriane Schwartzman
Public Affairs
Blackstone
Oriane.Schwartzman@Blackstone.com
+1-212-390-2250

NOTES

Projet hydroélectrique de Bujagali

Le projet hydroélectrique de Bujagali a été établi dans le cadre d’un partenariat public-privé entre le gouvernement ougandais et un consortium formé par le Fonds Aga Khan pour le développement économique (AKFED) et Sithe Global (société détenue en majorité par des investisseurs de Blackstone).

Ce consortium s’est associé au gouvernement de l’Ouganda pour constituer la Bujagali Energy Limited (BEL). BEL possédera et exploitera la centrale de Bujagali pour une durée de 30 ans, avant de céder cette concession aux pouvoirs publics ougandais pour un dollar.

Consultez www.bujagali-energy.com

Fonds Aga Khan pour le développement économique (AKFED)

Le Fonds Aga Khan pour le développement (AKFED) est une agence de développement qui s’attache à promouvoir l’entrepreneuriat et à créer des entreprises économiquement viables dans les régions du monde en développement qui manquent d’investissements étrangers directs. L’Agence fait également des investissements à risque calculé dans des situations fragiles et complexes. Elle fait partie du Réseau Aga Khan de développement.

Industrial Promotion Services (IPS)

IPS est la branche de l’AKFED dédiée aux infrastructures et au développement industriel. Elle opère au Kenya, en Ouganda, en Tanzanie et en RDC et y emploie quelque 8 500 personnes. Elle poursuit aussi activement des opportunités d’investissement à Madagascar, au Mozambique et au Rwanda. Outre l’Afrique centrale et orientale, IPS opère au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Sénégal, en Afghanistan, au Kirghizstan, au Pakistan, au Tadjikistan et au Canada.

Parmi les projets auxquels contribue IPS dans le domaine de l’énergie figurent l’exploitation de la centrale au gaz d’Azito en Côte d’Ivoire, d’une puissance de 288 MW, la fourniture d’eau et d’électricité dans les concessions d’Énergie du Mali, la centrale au diesel de Tsavo, au Kenya, de 75 MW, enfin, une structure hors réseau intégrée verticalement assurant la production, la distribution et la vente d’électricité dans la région du Nil occidental en Ouganda.

IPS est aussi l’un des partenaires de SEACOM, projet de 650 millions USD autour d’un système de câble sous-marin à fibres optiques opérationnel depuis juillet 2009. Ce câble assure aux côtes orientales et méridionales de l’Afrique, auparavant seule région du monde sans accès aux câbles sous-marins internationaux, une bande passante de qualité, à un tarif abordable.

Réseau Aga Khan de développement (AKDN)

Les agences de l’AKDN sont des organismes privés, internationaux et non confessionnels. Elles œuvrent pour le bien-être et les perspectives de croissance des populations du monde en développement, en particulier en Asie et en Afrique. Si ces agences ont chacune leur mission spécifique, elles collaborent sous la houlette du Réseau, afin d’interagir et de se renforcer mutuellement. L’AKDN opère dans une trentaine de pays dans le monde et emploie près de 80 000 personnes. Le budget annuel dédié par l’AKDN aux activités de développement à but non lucratif s’élève à près de 625 millions USD. Les sociétés de projet de l’AKFED génèrent des revenus annuels d’environ 2,3 milliards USD. Tous les excédents de l’AKFED sont réinvestis dans ses activités de développement.

Consultez www.akdn.org

Blackstone

Blackstone (NYSE : BX) est l’une des principales sociétés d’investissement et de conseil au monde. Investisseur actif et avisé du secteur de l’énergie et des ressources naturelles, le groupe y a investi ou engagé à ce jour, sur tous les continents, près de 6 milliards USD. Blackstone entend susciter une dynamique économique positive et créer de la valeur à long terme pour ses investisseurs, les entreprises dans lesquelles le groupe investit, celles qu’il conseille et plus généralement pour l’économie mondiale. Il y parvient grâce à l’engagement de ses collaborateurs, exceptionnels, et à la souplesse de son capital. Ses activités de gestion alternative comprennent la gestion de fonds de capital investissement, de fonds de placements immobiliers, de solutions de hedge funds, de fonds spécialisés dans le crédit et de fonds communs de placement fermés. Le groupe assure aussi différentes prestations de conseil financier, notamment en stratégie, restructuration et réorganisation ainsi que des services de placement.

Pour plus d’informations consultez www.blackstone.com ou suivez le compte twitter @Blackstone.

Sithe Global

Sithe Global Power, LLC (Sithe Global) est détenue à 99 % par des fonds gérés par Blackstone. Le groupe avait acquis une participation de 80 % dans la société en 2005, qu’il a portée à 99 % en 2011 pour faciliter les projets de Sithe Global Power visant à développer, financer, construire puis exploiter des installations de production d’électricité aux États-Unis et sur d’autres marchés internationaux. Sithe Global compte dans le secteur de l’électricité un portefeuille de projets à différents stades de développement et de construction, en Inde, aux Philippines, en Afrique, en Amérique du Sud et dans d’autres régions, pour une capacité totale d’environ 5 000 MW. La société continue de rechercher des opportunités en Afrique.

Sithe Global s’efforce d’être le meilleur prestataire au monde pour la mise en œuvre de grands projets électriques socialement responsables, souvent dans des endroits où réussir est un défi. L’entreprise estime que développer des projets énergétiques à forte incidence économique tout en atténuant l’empreinte écologique est crucial pour le développement durable. Pour Sithe Global, fournir de l’énergie, c’est beaucoup plus qu’une affaire de mégawatts – l’enjeu est de permettre le progrès.

Sithe Global est dirigée par une équipe technique et managériale aguerrie, forte d’une expérience approfondie de la gestion autonome de projets électriques et rompue à l’identification d’opportunités de développement et d’acquisition créant une valeur substantielle pour ses investisseurs. L’équipe de Sithe Global a développé avec succès plus de 50 projets électriques dans neuf pays, avec un apport de capitaux supérieur à 5 milliards USD.

Consultez www.sitheglobal.com

Bookmark and shareBookmark & Share

Return to top